La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 525,92
    -1 230,50 (-4,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Condamné pour triple meurtre, il passe quatre décennies en prison alors qu'il est innocent

·2 min de lecture

Un Américain condamné pour triple meurtre et qui a déjà passé 42 ans en prison devrait être prochainement libéré. Le procureur a estimé que la justice avait fait à l’époque une grave erreur et qu’il méritait d’être innocenté.

Kevin Strickland avait 18 ans en 1978. Cette année-là, il a été accusé d’un triple meurtre à Kansas City, dans le Missouri. Un an plus tard, il a été condamné à la prison, après le seul témoignage d’une femme témoin du crime. Cynthia Douglas, survivante de la fusillade, blessée et touchée à la jambe, explique à l’époque avoir pu s’en sortir uniquement parce qu’elle a prétendu être morte. Rapidement interrogée par la police, elle nomme deux hommes comme étant les suspects dans cette affaire : Vincent Bell et Kilm Adkins, qui ont tous les deux plaidé coupables. A la police, elle explique qu’une troisième personne était présente sur les lieux, mais ne parvient pas à l’identifier. Le lendemain, elle change d’avis après que le petit ami de sa sœur lui suggère que l’homme recherché puisse être Kevin Strickland, qu’elle connaissait pourtant personnellement.

«Choisis juste Strickland dans la liste et ça sera bon, tout sera terminé, on pourra passer à autre chose et tu n’auras plus à avoir peur de ces types», aurait-on suggéré à la jeune femme qui le racontera plus tard à l’époque de défense de Kevin Strickland. Ce dernier ne cesse dès le départ de clamer son innocence. Vincent Bell, devant la justice, jure lui aussi que le jeune homme n’était pas là au moment des faits. «Je le dis devant l’Etat et la société, Kevin Strickland n’était pas avec nous dans cette maison». Après ce témoignage, Cynthia Douglas se rétracte mais il est trop tard. Rongée par la culpabilité et le doute, elle fait appel, elle-même, au Midwest Innocence Project en 2009. Cette organisation à but non lucratif est dédiée à la disculpation des condamnés à tort dans le Missouri, le Kansas, l'Arkansas, l'Iowa et le Nebraska, rapporte KCTV. «Je cherche des(...)


Lire la suite sur Paris Match