La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    53 484,43
    +1 787,43 (+3,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

La concurrence de SpaceX pousse Arianegroup à supprimer 600 emplois

·1 min de lecture

Face à la concurrence de SpaceX, ArianeGroup annonce la suppression de 600 postes en France et en Allemagne d'ici à la fin 2022 pour regagner en compétitivité, a-t-on appris auprès de la direction et des syndicats. "Nous avons effectivement annoncé un plan d'adaptation des effectifs d'un maximum de 600 personnes qui concerne la France et l'Allemagne", a déclaré à l'AFP la directrice des ressources humaines de l'entreprise, Florence Gallois.

Aucune fermeture de site n'est prévue, mais "l'ensemble des directions et des sites" de l'entreprise, qu'ils soient en Allemagne ou en France, sont concernés, a-t-elle ajouté. "Tous les postes de travail sont concernés, sauf les personnels en atelier", a précisé une source syndicale. Les suppressions de postes envisagées touchent en effet les "fonctions liées à la structure de l'entreprise", comme la gestion de projets ou les fonctions support, selon Florence Gallois.

À lire aussi — D'Ariane 1 à Ariane 6, voici comment ont évolué les fusées européennes

"Sachant qu'en France on a 350 départs naturels chaque année, si on y ajoute le flux d'embauches que l'entreprise va maintenir, il faudra faire partir 150 à 200 personnes", a estimé Philippe Gery, délégué syndical central CFE-CGC.

Dévoilé par l'hebdomadaire Challenges, ce plan vise à redonner de la compétitivité et réduire les coûts du fabricant des fusées Ariane, face à la féroce concurrence de l'américain SpaceX et ses lanceurs réutilisables. Coentreprise entre Safran et Airbus, ArianeGroup (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

On a visité les magasins Zara Home et H&M Home à Paris, voilà ce qui les différencie
Attendez-vous à des ruptures de stock chez Nike ces prochains mois
La SNCF va lancer des trains Ouigo pas chers... mais pas rapides
Le budget des armées va atteindre 40,9 Mds€ en 2022, en hausse de 4,3%
Le paiement à table par QR code se développe au restaurant, comme l'illustre l'essor de Sunday

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles