Marchés français ouverture 34 min

Le concours de pitch est-il une étape indispensable pour lancer sa start-up ?

A chaque semaine son pitch : il y a quelques années encore, ces compétitions se multipliaient et les start-up, attirées par les promesses de financement et d’accompagnement, s’y précipitaient. "Je ne compte plus le nombre de concours auxquels nous avons participé pour gagner en visibilité, rencontrer des jurys expérimentés et décrocher des bourses", raconte Eliette Vincent, fondatrice de Cocolis.fr, un service de livraison de colis entre particuliers. Mais cette prolifération a vite montré ses limites. "Après cette première vague, de nombreuses start-up ayant remporté des compétitions ont cessé leur activité", explique Maëva Tordo, directrice de l’incubateur Blue Factory ESCP Europe. En cause, le manque de rigueur des organisateurs : "Certains dossiers peuvent être jugés sur le nombre de "like" recueillis sur Facebook !" regrette la jeune femme.

Encore aujourd'hui, quand certains challenges effectuent une présélection des candidats sur dossier et entretien, d’autres se fondent sur la seule qualité de la prestation orale. Résultat : "J’ai vu des candidats s'écrouler et donner une image trompeuse de leur projet", assure Sarah Prévot, créatrice d’It’smycar, une start-up de publicité sur véhicules. D'où l'importance de bien choisir le concours auquel on participe. "Les contreparties doivent être soignées, précise Julie Galacteros, directrice de Canal Brand Factory, une agence de création de contenus de marques. Et pas seulement en argent. Pour ces jeunes structures, un accompagnement régulier est vital." Et un solide réseau de relations. Or, et c'est encore vrai, les concours de pitch constituent une belle opportunité de networking. Y compris en cas de défaite ! "J’ai rencontré Sébastien Forest, PDG de JustEat lors d’une de ces soirées, alors que je n'avais pas remporté la compétition, raconte Victor Gobourg, fondateur d’Ollca, une place de marché pour artisans. Nous sommes restés en contact et, un jour, il est entré au capital de notre société !"

>> Notre service - Entrepreneurs,

(...) Cliquez ici pour voir la suite

A Lille, Martine Aubry laisse gonfler les sureffectifs
SNCF : un TGV Strasbourg-Paris déraille, le conducteur blessé
Une rarissime Lamborghini Urraco P117 mise aux enchères sur Internet
La Redoute va proposer des vêtements au-delà de la taille 46
Twitter teste les “fleets”, des messages qui s’effacent après 24h