Marchés français ouverture 1 h 32 min
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 743,25
    -121,07 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1909
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    28 801,68
    -296,61 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    42 471,28
    +764,37 (+1,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 024,99
    +81,81 (+8,67 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     

Concessions d'autoroutes : pourquoi les hausses de tarifs aux péages posent question

·1 min de lecture

"L'État pour signer un accord global et de confiance, comme le disent les sociétés concessionnaires d'autoroutes (SCA), n'a pas besoin de notre aval". Devait-on voir dans cette formule issue d'un ex-sénateur, coauteur d'un rapport de 2013 sur les autoroutes concédées, un aveu d'impuissance des parlementaires pour garantir un rapport équilibré entre l'État et les SCA? Sans avoir la prétention d'apporter ici une réponse, poser la question semble en tout cas faire sens après un rapport sénatorial dédié à ce sujet et une expertise quinquennale de l'Autorité de régulation des transports (ART), le tout livré au dernier trimestre 2020.

Le premier, au terme de plusieurs mois de travail d'une Commission d'enquête, présente une étude globale et fournie qui s'intéresse aussi bien aux questions économiques, juridiques, financières propres au secteur autoroutier concédé. Le second tente d'évaluer la rentabilité des concessions d'autoroutes tout en évoquant certains sujets périphériques aux contrats.

Ces analyses, auxquelles s'ajoutent des rapports antérieurs de la Cour des comptes (2013) ou de l'Autorité de la concurrence (2014), permettent-elles d'apporter une réponse à toutes les questions propres aux concessions d'autoroutes, notamment en termes d'équilibre pour l'État et de coûts pour l'usager? Le sujet est-il, depuis lors, frappé du sceau de "l'indiscutabilité" au point que toute analyse contradictoire mériterait finalement d'être balayée d'un revers de la main sans donner lieu à dé...


Lire la suite sur LeJDD