La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,72 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +0,10 (+0,01 %)
     
  • BTC-EUR

    43 293,49
    -553,95 (-1,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,04 (-0,06 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,12 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,83 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,17 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,21 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

Concentration des médias: Bolloré, Bouygues, Arnault et tous les Citizen Kane français auditionnés par le Sénat

·2 min de lecture

Le Sénat a voté mardi la création d'une commission d'enquête sur la concentration des médias. Solennelle, la procédure impose aux personnes auditées de prêter serment et participer à l'enquête. Vincent Bolloré, Martin Bouygues, Bernard Arnault, Xavier Niel ou encore Patrick Drahi passeront sur le gril.

C’est une première en France: le Sénat va enquêter sur la concentration des médias dans le cadre d'une commission d'enquête. Si le sujet n’est pas franchement neuf, il n’a encore jamais été appréhendé de façon aussi solennelle par la Chambre haute. La création d'une commission d’enquête témoigne en effet de la volonté des élus de se saisir d’un problème significatif et relativement grave. Cette procédure est plus bien contraignante qu’une simple "mission d’information": il est impossible de se soustraire à une audition, sous peine de condamnations pénales et les personnes auditionnées doivent prêter serment. Vincent Bolloré ou Martin Bouygues –pour ne citer que les magnats de la presse les plus actifs du moment- ne pourront pas se faire porter pâles.

Composée de 21 membres, cette commission sera en place le 18 novembre pour "mettre en lumière le processus ayant permis ou pouvant aboutir à une concentration des médias en France et d’évaluer l’impact de cette concentration pour la démocratie", détaille à Challenges Patrick Kanner, président du groupe Socialiste, écologiste et républicain au Sénat. Porté par le groupe socialiste dans le cadre de son "droit de tirage", la concentration croissante des médias entre les mains de quelques oligarques a été retenue à l’unanimité comme sujet prioritaire parmi dix autres thèmes. " sont la dernière illustration en date de cette tendance à la concentration mais arrive aussi la fusion TF1-M6. Sans parler des concentrations liées à Xavier Niel, Bernard Arnault (actionnaire minoritaire de Challenges, NDLR) et Patrick Drahi...", explique Patrick Kanner. Dans la même veine, à la tête de l'Autorité de la concurrence -à un moment où l'autorité - "nous interpelle", indique le sénateur.

David Assouline, rapporteur de la commission

Le principe de cette commission d’enquête a été acté à l’unanimité par la Conférence des présidents mardi 2 novembre dans la soirée. Le rapporteur est déjà choisi: il s’agit du sénateur PS de Paris David Assou[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles