Marchés français ouverture 6 h 26 min
  • Dow Jones

    33 587,66
    -681,50 (-1,99 %)
     
  • Nasdaq

    13 031,68
    -357,75 (-2,67 %)
     
  • Nikkei 225

    27 656,68
    -490,83 (-1,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,2079
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 231,04
    +217,23 (+0,78 %)
     
  • BTC-EUR

    41 539,46
    -6 051,16 (-12,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 368,97
    -194,86 (-12,46 %)
     
  • S&P 500

    4 063,04
    -89,06 (-2,14 %)
     

Comte-Sponville: Du bon esprit de compétition

·2 min de lecture

EDITO: La déjà défunte Super Ligue ne doit pas pour autant condamner le sport de compétition. Un édito d'André Comte-Sponville

Que Même le Covid se trouva, pendant quelques jours, relégué au second plan ! En un sens, cela faisait du bien. Mais profitons-en pour réfléchir.

Je ne m'attarde pas sur le fond de ce projet mort-né.à l'abri de toute mauvaise surprise (une élimination, voire une relégation) que pourraient leur imposer, comme cela s'est vu, des clubs moins réputés ou moins fortunés. C'était réduire la glorieuse incertitude du sport au profit… du profit, je veux dire d'intérêts financiers plutôt que sportifs.

Les supporters, fort heureusement, se révoltèrent contre cette espèce d'OPA du foot business sur le plus populaire et le plus incertain des sports, l'un des rares où il arrive, et on l'aime pour cela, que les « petits » l'emportent, au moins un temps, sur les puissants. En sport comme ailleurs, l'élite doit être promue par le talent ou le mérite, pas par la richesse.

L'ampleur des réactions, face à une telle machination, confirme la place sans précédent que le sport occupe dans nos sociétés. Les champions n'ont jamais été aussi médiatisés, aussi célébrés, aussi adulés. Et il n'y a jamais eu autant de personnes obèses dans notre pays, comme d'ailleurs dans le monde entier. Cherchez l'erreur ! C'est qu'il faut distinguer le sport qu'on fait (qui est presque toujours un sport amateur) et celui qu'on regarde (le sport spectacle, presque toujours assuré par des professionnels).

Le premier, s'il est pratiqué sans excès, est excellent pour la santé. Le second, beaucoup moins ! Regarder un match de foot à la télévision en mangeant des chips et en buvant de la bière, ce n'est pas faire du sport ni prendre soin de sa santé !

L'éthique démocratique

Faut-il alors condamner le sport de compétition ? Surtout pas ! Il a le grand mérite de réconcilier deux éthiques apparemment opposées et toutes deux nécessaires : l'éthique démocratique, qui postule que tous les humains sont égaux ; et l'éthique aristocratique, qui semble contester cette égalité puisqu'elle souhaite, selon la formule bien connue[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi