La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    28 964,57
    -492,97 (-1,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Compteur Linky : une entourloupe qui va gonfler votre facture d'électricité ?

·1 min de lecture
Compteur Linky
Compteur Linky

Une mauvaise nouvelle a priori pour les 30 millions de foyers équipés d’un compteur Linky. A partir de 2022, ils vont devoir rembourser, en partie, la facture du déploiement du compteur électrique communicant qui s'élève à 5,7 milliards d’euros. « Soit 130 euros par boîtier, fabrication et pose comprises, auxquels il faut rajouter des frais annexes », explique ce mardi Le Parisien se basant sur des chiffres de la Cour des comptes. Rien à voir avec la promesse du gouvernement Fillon, lors du lancement du chantier Linky en 2011, indiquant qu’il ne coûterait « pas un centime aux particuliers ».

Concrètement, Enedis, le distributeur du réseau, serait censé récupérer 2 milliards d’euros sur la facture des particuliers dès 2022 et jusqu’en 2030. De quoi rembourser une bonne partie des 5,39 milliards d’euros du projet qu’il finance depuis le début. Une partie de l'opération a été réalisée sous la forme d’un emprunt auprès de la Banque européenne d’investissement (BEI) à un taux avantageux de 0,77%. « Cerise sur le gâteau, le taux d’intérêt appliqué au remboursement ne sera pas du tout le même que le généreux taux de la BEI, comme le rappelle la Cour des comptes dans son rapport, mais de 4,6%. L’opération s’avère donc juteuse pour Enedis, avec in fine une marge de 2,8%, soit un demi-milliard d’euros d’intérêts supplémentaires, là aussi payés par les consommateurs », écrit Le Parisien.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts : ce que vous avez intérêt à modifier sur votre déclaration au plus vite
- Taxe foncière 2021 : quelques mauvaises surprises... et beaucoup de bonnes nouvelles
- Livret A, assurance vie, compte courant…. Que faire de votre épargne ?