Marchés français ouverture 24 min
  • Dow Jones

    35 028,65
    -339,82 (-0,96 %)
     
  • Nasdaq

    14 340,25
    -166,64 (-1,15 %)
     
  • Nikkei 225

    27 772,93
    +305,70 (+1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1365
    +0,0018 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    24 927,69
    +799,84 (+3,32 %)
     
  • BTC-EUR

    36 952,22
    +278,86 (+0,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    997,52
    +2,77 (+0,28 %)
     
  • S&P 500

    4 532,76
    -44,35 (-0,97 %)
     

Ce compliment d’Edouard Philippe que n’a pas aimé Emmanuel Macron

·2 min de lecture

L'Elysée n'a pas apprécié que l'ex-Premier ministre évoque le métal dont serait fait le Président... Dans les indiscrétions politiques de la semaine, retrouvez aussi David Lisnard, Marine Le Pen et Xavier Bertrand, Jean-Pierre Raffarin, Juliette Méadel...

Ce compliment d’Edouard Philippe que n’a pas aimé Emmanuel Macron

Sur TF1, l’ancien Premier ministre a adressé au Président un compliment peu apprécié dans l’enceinte de l’Elysée: "Je pense qu’Emmanuel Macron est fait d’un métal dont je ne vois pas beaucoup la trace dans tous ceux qui sont aujourd’hui candidats à l’élection présidentielle." La comparaison souligne un aspect "métallique, ferreux, quasi inhumain". Et puis la phrase est ressortie sur les réseaux sociaux, avec la légende "métal hurlant", illustrant les images de l’envolée un peu folle de fin de meeting de décembre 2016 porte de Versailles où le candidat Macron finissait en fusion.

Lisnard aime son rôle d’inspecteur Harry de la droite

Le maire de Cannes et nouveau président de l’Association des maires de France n’a pas détesté être comparé sur I24 News à l’acteur et réalisateur américain Clint Eastwood, à qui il ressemble un peu: "Etre l’inspecteur Harry de la droite, ça me va!"

Les dates de la présidentielle ne bougeront pas

Avec le retour en force du coronavirus et son nouveau variant sud-africain, faudra-t-il reporter ? Improbable, sachant qu’il faut une réforme constitutionnelle pour prolonger le mandat d’Emmanuel Macron, et donc l’accord – plus qu’hypothétique – du Sénat.

Le Pen voterait bien Bertrand

La présidente du RN ne vote pas, et pour cause, à la primaire LR. Mais Marine Le Pen souhaite "que l’emporte, parce qu’il est insupportable de prétention et qu’il raconte n’importe quoi. Sans parler de la politique de santé catastrophique qui fut la sienne quand il était ministre. Ce sera un plaisir de le battre". Le président des Hauts-de-France, lui, a bien aimé que le chef de l’Etat "vienne le chercher sur son terrain". Selon l’un des conseillers de Xavier Bertrand, "Emmanuel Macron veut l’emporter cette fois contre le candidat LR, et pas contre Marine Le Pen, car ça lui donnerait plus de légitimité. Sauf qu’avec Xavier, il se rendra compte, trop tard, qu’il est tombé sur un os".

Zemmour dev[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles