Marchés français ouverture 3 h 15 min
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 261,51
    +45,99 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,1648
    +0,0011 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    26 181,12
    +393,91 (+1,53 %)
     
  • BTC-EUR

    54 954,99
    +705,77 (+1,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 481,69
    +18,33 (+1,25 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     

Les compagnies Ryanair et British Airways pas obligées de rembourser les billets non-utilisés pendant la pandémie

·1 min de lecture

Les compagnies aériennes Ryanair et British Airways ne sont pas tenues de rembourser certains billets non utilisés pendant les restrictions sanitaires aux voyages au regard de la loi actuelle, a concédé le gendarme britannique de la concurrence jeudi 7 octobre. Le régulateur, qui clôture une enquête ouverte en juin, estime que la loi "manque de clarté". L'autorité de la concurrence (Competition and Markets Authority), estime "que la loi ne donne pas aux passagers un droit suffisamment clair à un remboursement lors des circonstances inhabituelles" des confinements, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

La CMA "peut uniquement appliquer la loi qui existe" et "a par conséquent décidé de clôturer cette enquête", a-t-elle ajouté. L'Autorité de la concurrence s'était saisie en juin du dossier de ces voyageurs n'ayant pas été remboursés pour des vols qu'ils n'avaient pu prendre du fait des restrictions liées à la crise sanitaire. Selon la CMA, pendant les périodes de confinement, British Airways s'est contenté de proposer des bons à valoir sur un prochain voyage ou des changements de billets. Cette dernière option avait été proposée également par Ryanair.

>> A lire aussi - British Airways lance un test Covid avec un résultat en 25 secondes

"Il est très injuste que des passagers se retrouvent à assumer la facture alors qu'ils respectaient la loi (...) tandis que British Airways et Ryanair ont été autorisés à garder leur argent pour des vols que les gens ne pouvaient légalement pas prendre", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Energie : la très lourde facture d’électricité des Britanniques d’ici 2022
Une influenceuse fait polémique en voulant vendre des photos de son bébé sur les réseaux sociaux
Vladimir Poutine rassure sur le gaz, les prix plongent, le pétrole en berne
OPA sur Suez : Veolia réussit une grosse levée de fonds
Amazon ouvre son premier magasin non-alimentaire hors des Etats-Unis

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles