Marchés français ouverture 5 h 39 min
  • Dow Jones

    34 299,33
    -94,42 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    14 072,86
    -101,29 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 390,50
    -50,80 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,2126
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 638,53
    -203,60 (-0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    32 814,76
    -659,39 (-1,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    988,01
    -22,60 (-2,24 %)
     
  • S&P 500

    4 246,59
    -8,56 (-0,20 %)
     

Les compagnies aériennes s'opposent à une mesure de rétorsion européenne contre le Bélarus

·1 min de lecture

L'association défendant les intérêts des compagnies aériennes a marqué ce vendredi 4 juin son désaccord avec une nouvelle mesure de rétorsion prise contre le Bélarus par l'Agence européenne de sécurité aérienne (EASA) après l'interception d'un avion de ligne fin mai. L'EASA a durci mercredi ses mesures contre Minsk liées à cet événement, imposant aux appareils volant sous pavillon européen de ne plus entrer dans l'espace aérien bélarusse. Jusqu'alors, elle le leur déconseillait.

Pour l'Iata, qui rassemble 290 compagnies représentant 82% du trafic mondial, une telle prohibition de l'espace aérien d'un pays tiers revient à "politiser la sécurité aérienne", un "développement rétrograde et décevant". Dans un communiqué, l'association a estimé que l'EASA devrait "laisser les compagnies aériennes gérer la sécurité comme elles le font au quotidien en évaluant les risques de leurs opérations".

>> Achetez et vendez vos placements (actions, cryptomonnaies, or…) au bon moment grâce à Momentum, la newsletter de Capital sur l’analyse technique

Le 23 mai, le Bélarus a détourné vers Minsk un appareil de Ryanair effectuant la liaison entre Athènes et Vilnius, invoquant une alerte à la bombe. Un opposant du régime d'Alexandre Loukachenko, Roman Protassevitch, se trouvait à bord et a été interpellé à l'atterrissage, ainsi que sa petite amie. L'Iata soutenait les précédentes mesures "proportionnées" de l'EASA déconseillant le survol du Bélarus, mais respectait les décisions des compagnies continuant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Facebook dans le collimateur de l’UE et du Royaume-Uni !
Scandale des oeufs contaminés au Firponil : un chef d'entreprise belge condamné à un an de prison ferme
Lidl : le robot Monsieur Cuisine Plus est de retour en rayon
Toupargel, Kazidomi... : les meilleurs sites du e-commerce alimentaire en 2021
Naval Energies officialise la vente de son éolien flottant à l'italien Saipem