La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,94 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1646
    +0,0015 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 793,10
    +11,20 (+0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    52 462,29
    -400,31 (-0,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,69 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,98
    +1,48 (+1,79 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,42 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,40 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3760
    -0,0036 (-0,26 %)
     

Les compagnies aériennes dégageront moins de bénéfices que prévu en 2014

Un avion après son décollage

Les compagnies aériennes devraient dégager des bénéfices de 18 milliards de dollars cette année, a annoncé lundi Tony Tyler, directeur général de l'association internationale du transport aérien (IATA), révisant ainsi à la baisse ses prévisions pour le secteur. Mi-mars, l'association, qui regroupe quelque 240 compagnies représentant plus de 84% du trafic mondial, avait déjà réduit ses ambitions, avec 18,7 milliards de bénéfices attendus, contre 19,7 milliards précédemment. Bien que les perspectives soient en baisse, le transport aérien fera mieux qu'en 2013 (10,6 milliards de bénéfices) et en 2012 (6,1 milliards). "Cela semble impressionnant. Mais la brutale réalité économique est que sur un chiffre d'affaires de 746 milliards de dollars, nous aurons une marge nette moyenne de seulement 2,4%", a nuancé M. Tyler lors de l'assemblée générale de l'IATA réunie à Doha jusqu'à mardi. "C'est moins de 6 dollars par passager", a-t-il souligné. Le responsable de l'association a rappelé que le transport aérien célébrait cette année son centenaire. Et que depuis le premier passager le premier janvier 1914, cette industrie avait démontré son poids et son utilité dans le développement économique des pays. En 2014, 3,3 milliards de personnes voyageront en avion, 52 millions de tonnes de fret seront transportés dans les soutes. Et, au total, 50.000 destinations seront connectées entre elles avec 100.000 vols quotidiens. L'aviation génère plus de 58 millions d'emplois dans le monde. "Malgré cette croissance gigantesque lors des 100 ans écoulés, il y a encore un fort potentiel" de développement, a déclaré Tony Tyler. Il a néanmoins estimé que l'industrie se heurte à des législations encore trop rigides et à des coûts trop importants. Le directeur général de Qatar Airways, Akbar Al Baker qui préside l'assemblée, a ainsi souligné le potentiel énorme dans certains pays à l'instar de l'Inde. "J'exhorte le (nouveau) gouvernement (indien) à voir l'aviation comme un outil de croissance économique très important en Inde", a-t-il déclaré. Il a relevé que seule l'aviation avait cette capacité à développer le tourisme et à créer des emplois en retour.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles