La bourse ferme dans 1 h 29 min
  • CAC 40

    6 235,34
    -31,94 (-0,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 990,70
    -24,10 (-0,60 %)
     
  • Dow Jones

    33 856,91
    +41,01 (+0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,2066
    +0,0048 (+0,40 %)
     
  • Gold future

    1 785,60
    +3,60 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    40 733,13
    -5 221,65 (-11,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 122,52
    -1,38 (-0,12 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,60
    +0,17 (+0,28 %)
     
  • DAX

    15 178,31
    -142,21 (-0,93 %)
     
  • FTSE 100

    6 903,46
    -34,78 (-0,50 %)
     
  • Nasdaq

    13 913,81
    +95,40 (+0,69 %)
     
  • S&P 500

    4 153,79
    +18,81 (+0,45 %)
     
  • Nikkei 225

    29 020,63
    -167,54 (-0,57 %)
     
  • HANG SENG

    29 078,75
    +323,41 (+1,12 %)
     
  • GBP/USD

    1,3861
    +0,0019 (+0,13 %)
     

Compagnies aériennes : après un trou d’air historique, le boom ?

·1 min de lecture

Les compagnies aériennes, qui tentent péniblement de tourner le dos à un millésime 2020 à oublier, plombé par les retombées massives de la crise du Covid-19, ont bien du mal à relever la tête cette année. Il faut dire que les confinements et autres restrictions sanitaires se poursuivent, notamment en Europe. De quoi retarder les perspectives de sortie de crise pour le secteur du transport aérien, qui semble bien parti pour accuser une nouvelle perte colossale cette année, après une perte globale estimée à 118,5 milliards de dollars au titre de l’exercice 2020 par l'Association internationale du transport aérien (Iata). Cette dernière s’attend à un déficit global de près de 38 milliards pour 2021.

La pandémie de Covid-19 a plongé le secteur de l'aviation dans une crise “bien plus profonde que celles qui ont suivi le 11 septembre et la crise financière mondiale de 2008”, souligne Linus Bauer, conférencier sur le transport aérien à la City University of London et consultant en aviation. La crise du Covid-19 a mis fin à une longue période de croissance soutenue et les prochaines années seront consacrées à essayer de retrouver les niveaux pré-crise. “Même si les vaccins ont considérablement ralenti la propagation du virus, le ralentissement économique provoqué par la pandémie devrait se poursuivre et avoir un impact négatif sur la demande de voyages d'affaires pendant la phase de reprise”, avertit l’expert. 300 millions de personnes dans le monde, tous secteurs confondus, ont perdu (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Défense : 4 Rafale à un défilé en Grèce, qui resserre ses liens avec la France
Ces entreprises françaises qui investissent dans le Bitcoin : au programme de la newsletter 21 Millions
Le roi du camping-car Trigano a un nouveau potentiel : le conseil Bourse du jour
Le géant du sandwich Daunat sanctionné pour entente sur les prix
Gaz, pétrole… le Royaume-Uni veut de nouveaux forages en mer du Nord, colère des ONG