La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 847,68
    -268,72 (-0,77 %)
     
  • Nasdaq

    14 762,75
    +1,45 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,08
    -57,75 (-0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1844
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • HANG SENG

    26 426,55
    +231,73 (+0,88 %)
     
  • BTC-EUR

    33 270,88
    +768,32 (+2,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    969,63
    +42,86 (+4,62 %)
     
  • S&P 500

    4 406,78
    -16,37 (-0,37 %)
     

"La Compagnie des Alpes n'a pas cessé d'investir pendant la pandémie afin de profiter à plein du rebond"

·1 min de lecture

Comment avez-vous anticipé les réouvertures de vos parcs de loisirs?

Nous avons travaillé nos offres et recruté les saisonniers très en amont. Cela représente 2.000 emplois en France, près de 1.200 à l’étranger. La saison d’été sera décisive pour nous aider à rattraper, un peu, la fermeture totale du printemps.

Sur son activité parcs de loisirs, la Compagnie des Alpes a déjà perdu 140 millions d’euros d’octobre à fin mai et, l’an dernier, 150 millions, soit 40% de son chiffre d’affaires annuel. Dans un métier où les coûts fixes sont élevés, ce n’est pas tenable très longtemps.

L’entreprise est-elle menacée ?

Absolument pas. Avant la pandémie, nous étions dans une dynamique de croissance très bonne : le chiffre d’affaires a augmenté de 50% depuis 2013 dans les parcs et la rentabilité opérationnelle du groupe a augmenté très fortement. La Compagnie des Alpes est donc entrée dans cette crise avec un bilan solide, peu endettée. Si elle a bien résisté, c’est parce que nous avons créé un groupe intégré. Avec nos sites exceptionnels, nous réunissons des compétences qui sont un puissant avantage concurrentiel avec une incroyable palette de métiers : dans le spectacle, l’hôtellerie, les métiers techniques, l’ingénierie, etc. Mais beaucoup d’entreprises du secteur sont dans une extrême fragilité. Une reprise rapide de l’activité est vitale.

Croyez-vous au rebond rapide ?

Je crois à une très forte reprise. D’un point de vue conjoncturel d’abord, les Français vont dans un premier temps (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Chute des cours du baril après sept ans de hausse
Dopé par les puces électroniques, Samsung s'attend à des résultats solides
L’Etat publie une liste de 13 sites industriels dangereux
Droits TV : après l’affaire Mediapro, c’est beIN Sports qui refuserait de payer
Réduire la congestion sans faire exploser les inégalités : "Il faut toujours imaginer une coordination de plusieurs mesures”

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles