Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 468,15
    +52,71 (+0,13 %)
     
  • Nasdaq

    18 046,97
    +39,40 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    39 594,39
    -4,61 (-0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0854
    -0,0039 (-0,36 %)
     
  • HANG SENG

    17 469,36
    -166,52 (-0,94 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 857,46
    -1 499,59 (-2,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 362,93
    -22,33 (-1,61 %)
     
  • S&P 500

    5 570,28
    +5,87 (+0,11 %)
     

Mauvaise nouvelle : Transavia va faire payer les bagages cabine

SP/Transavia

Jusqu’ici, elle se démarquait. Transavia rentre dans le rang. La compagnie aérienne néerlandaise était l’une des dernières low-cost à compter dans le prix du billet les bagages cabine. C’est désormais de l’histoire l’ancienne. À partir de ce mercredi 3 avril 2024, il faudra donc débourser 15 euros au minimum pour embarquer avec son bagage à bord de l’appareil, rapporte Europe 1. Toutefois, le prix du bagage à main reste compris dans le prix du billet. Grâce à cette nouvelle option payante, Transavia entend augmenter son chiffre d’affaires, mais pas que. La ponctualité de la compagnie pourrait également s’améliorer. En effet, les bagages prennent du temps à être manipulé et rangé par le personnel aéroportuaire.

La compagnie du groupe Air-France-KLM imite ainsi ses concurrents Ryanair ou EasyJet. Par ailleurs, la valise cabine ne doit pas excéder 55x35x25cm et 10 kg. Autrement, le passager doit s’acquitter du tarif d’un bagage en soute qui est bien plus onéreux. Les clients ayant choisi le tarif Max, plus flexible, mais aussi plus cher, «continueront de pouvoir voyager avec un bagage à main (40x30x20cm), un grand bagage cabine (55x35x25cm) et de bénéficier de l’embarquement prioritaire».

Pour l'heure, Benjamin Smith, directeur général d’Air France-KLM reste discret quant au chiffre d'affaires supplémentaire que cette mesure pourrait engendrer. Le 29 février dernier, le groupe s’est tout de même félicité d’avoir fait progresser de 53% par passager ses revenus ancillaires, tirées des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Appel à la grève «totale» dans les cliniques et hôpitaux privés à compter du 3 juin
Déserts médicaux : après les médecins, les pharmacies en voie de disparition ?
Comment éviter que les assureurs désertent les zones à risque ? Vers une épidémie de rougeole lors des JO ? Le Flash éco du jour
Rougeole : face à la recrudescence des cas, risque-t-on une épidémie pendant les Jeux olympiques ?
APL, livret A, impôts… Prisca Thevenot fait le point sur les «fake news» qui circulent