Marchés français ouverture 1 h 4 min
  • Dow Jones

    34 639,79
    +617,75 (+1,82 %)
     
  • Nasdaq

    15 381,32
    +127,27 (+0,83 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,1287
    -0,0019 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    23 757,68
    -31,25 (-0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    50 474,11
    -22,66 (-0,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,12
    +14,24 (+0,99 %)
     
  • S&P 500

    4 577,10
    +64,06 (+1,42 %)
     

Communiqué provisoire du groupe Fraport - Neuf premiers mois de 2021 : Augmentation significative des revenus et des bénéfices nets

·9 min de lecture

La reprise du trafic passagers entraîne une forte croissance du chiffre d'affaires – Résultat opérationnel (BAIIA) dopé notablement par des effets ponctuels – Perspectives revues à la hausse

FRANCFORT, Allemagne, 11 novembre 2021 /PRNewswire/ -- FRA/gk-rap – La société aéroportuaire mondiale de Fraport a réalisé une augmentation significative de son chiffre d'affaires et de son résultat (bénéfice net) au cours du troisième trimestre et des neuf premiers mois (clos le 30 septembre) de l'exercice 2021. Les facteurs qui ont contribué à cette augmentation comprenaient un rendement opérationnel positif et plusieurs effets ponctuels. Les prévisions pour la prochaine saison hivernale sont également optimistes. Par conséquent, Fraport a révisé légèrement à la hausse ses perspectives de revenus pour l'exercice complet et d'autres chiffres financiers clés. L'évolution du trafic à l'aéroport de Francfort devrait atteindre la zone supérieure de la plage de performances prévue, entre moins de 20 millions et 25 millions de passagers.

Le PDG de Fraport, le Dr Stefan Schulte, a déclaré : « Après les pertes massives subies en 2020 et la forte hausse de la dette qui en a résulté, nous entrevoyons à présent des perspectives plus prometteuses. La demande de voyages de vacances pendant les mois d'été a été relativement forte. De plus, notre résultat s'est amélioré grâce à la compensation financière reçue pour les pertes liées à la pandémie subies dans les différents aéroports du Groupe. À présent, nous nous attendons également à ce que le trafic intercontinental se rétablisse graduellement, ce qui est appuyé par la récente réouverture des frontières américaines. Par conséquent, nous sommes un peu plus optimistes au sujet de la saison hivernale qu'il y a quelques mois à peine. Néanmoins, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir jusqu'à ce que nous atteignions de nouveau les nombres de passagers pré-pandémiques et que nous soyons en mesure de réduire considérablement notre dette. »

Troisième trimestre : chiffre d'affaires et bénéfice net en forte croissance

Dopé par une reprise notable des voyages de vacances durant la saison estivale, le chiffre d'affaires progresse de 79,5 % au troisième trimestre 2021, passant à 633,8 millions d'euros, contre 353,1 millions d'euros au même trimestre en 2020 (les deux valeurs ont été ajustées pour tenir compte des revenus des contrats IFRIC 12 liés aux mesures de construction et d'expansion dans les filiales de Fraport dans le monde). Le BAIIA a augmenté à 288,6 millions d'euros au troisième trimestre, contre moins 250,3 millions d'euros au troisième trimestre 2020. Toutefois, ce gain reflète également un certain nombre d'effets ponctuels : Au troisième trimestre 2020, le résultat a été impacté négativement par la création de provisions pour les mesures de réduction de personnel totalisant 279,5 millions d'euros. Cette année, la rémunération liée à la COVID-19 versée à nos filiales aux États-Unis, en Slovénie et en Grèce a apporté une contribution positive au troisième trimestre, ce qui a fait augmenter de quelque 30 millions d'euros le « autres revenus » du Groupe. En tenant compte de ces effets ponctuels, Fraport affiche toujours une forte croissance de son BAIIA de 785,6 %, à 258,6 millions d'euros au troisième trimestre de 2021, contre 29,2 millions d'euros à la même période l'an dernier. Le résultat du Groupe – ou bénéfice net – est passé à 102,6 millions d'euros au troisième trimestre 2021 (les effets exceptionnels susmentionnés sont inclus) contre moins 305,8 millions d'euros au troisième trimestre 2020.

Les neuf premiers mois de 2021 : Fraport obtient un résultat opérationnel solide, soutenu par des effets ponctuels positifs

Au cours des neuf premiers mois de l'année en cours, le chiffre d'affaires du Groupe a progressé de 18,3 % par rapport à l'année précédente pour atteindre près de 1,4 milliard d'euros (hors effets IFRIC 12). Outre la croissance des passagers en dehors de Francfort, le chiffre d'affaires a été impacté positivement par un accord conclu au premier trimestre 2021 entre Fraport et la police fédérale allemande (Bundespolizei) pour la rémunération des services de sûreté aérienne fournis par Fraport précédemment. L'accord a généré un chiffre d'affaires supplémentaire de 57,8 millions d'euros. D'autres effets ponctuels ont également eu une incidence positive sur le revenu : Il s'agit notamment de la compensation des gouvernements allemand et de l'État de Hesse accordée à Fraport pour le maintien en état de préparation opérationnelle de l'aéroport de Francfort pendant le confinement, ainsi que de la compensation pandémique aux filiales du Groupe en Grèce, aux États-Unis et en Slovénie, qui ont contribué au total à hauteur de 275,1 millions d'euros aux « autres revenus » de Fraport. Conjugués aux rémunérations versées par la Police fédérale allemande, ces effets non récurrents ont contribué au total à 332,9 millions d'euros aux autres produits, avec un effet positif correspondant sur le résultat opérationnel (BAIIA).

Ainsi, le BAIIA a clairement retrouvé un terrain positif, grimpant à 623,9 millions d'euros sur la période de référence (9 M/2020 : moins 227,7 millions d'euros). En ajustant le 9 M-BAIIA de l'année précédente par l'effet ponctuel négatif résultant des mesures relatives au personnel – et en ajustant également le 9 M-BAIIA de cette année par les effets ponctuels positifs mentionnés ci-dessus – le BAIIA du groupe a encore augmenté de 239,2 millions d'euros pour atteindre 291,0 millions d'euros au cours de la période de référence (9 M/2020 : 51,8 millions sur une base ajustée).

Compte tenu des effets ponctuels, Fraport enregistre clairement un BAII du groupe positif de 292,2 millions d'euros au cours des neuf premiers mois de 2021 (9 M/2020 : moins 571,0 millions d'euros). L'EBT du groupe a progressé, passant à 152,6 millions d'euros (9 M/2020 : moins 716,9 millions d'euros). Fraport a réalisé un résultat (bénéfice net) au niveau Groupe de 118,0 millions d'euros au cours de la période de référence, ce qui est en hausse par rapport à moins 537,2 millions d'euros en 9 M/2020.

L'affluence du nombre de voyageurs augmente sensiblement

L'aéroport de Francfort (FRA), le centre d'attache de Fraport, a accueilli un total d'environ 15,8 millions de passagers de janvier à septembre 2021. Cela représente une baisse de 2,2 % par rapport à la même période en 2020, car la pandémie de COVID-19 n'a commencé à avoir un impact négatif important sur le trafic qu'à partir de la mi-mars. Par rapport à l'année d'avant la crise de 2019, le nombre de passagers a chuté de 70,8 % au cours des neuf premiers mois de 2021. Toutefois, le trafic passagers a connu un rebond notable au cours de la période de référence 9 M/2021, atteignant environ 45 % du niveau d'avant la crise entre juin et septembre. Les chiffres préliminaires indiquent que cette tendance s'est également poursuivie en octobre 2021, le nombre de passagers ayant grimpé de 218 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 3,4 millions de voyageurs (soit 53 % du niveau enregistré en octobre 2019). La reprise en cours est en grande partie attribuable aux voyages de vacances en Allemagne pendant les vacances d'automne.

Le débit de fret de la FRA (comprenant le fret aérien et le courrier aérien) a progressé de 24,3 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 1,7 million de tonnes métriques au cours des neuf premiers mois de 2021. Ainsi, le trafic de fret a progressé de 8,6 % par rapport à la même période en 2019.

Dans l'ensemble du Groupe, les aéroports du portefeuille international de Fraport ont également enregistré une reprise sensible du trafic passagers au cours des neuf premiers mois de 2021, par rapport à la même période l'an dernier. En comparaison avec les niveaux d'avant la crise, les aéroports du Groupe Fraport dans le monde entier enregistraient toujours des chiffres de passagers inférieurs. Cependant, certains aéroports du Groupe desservant des destinations touristiques recherchées – comme les aéroports grecs ou l'aéroport d'Antalya sur la Riviera turque – ont vu leur trafic rebondir pour atteindre plus de 50 % des niveaux d'avant la crise. Pendant la période des fêtes estivales, ces passerelles ont même atteint près de 80 % du volume de passagers enregistré en 2019, dépassant ainsi plus de 90 % des niveaux d'avant la crise selon les chiffres préliminaires d'octobre 2021.

Perspectives

Fraport a déjà revu ses perspectives financières à la hausse après la conclusion du premier semestre de l'exercice 2021 en cours, prenant ainsi en compte le paiement compensatoire de 159,8 millions d'euros accordé à la société pour le maintien des opérations à l'aéroport de Francfort pendant le confinement. Compte tenu de la reprise du trafic en cours, le Conseil exécutif de Fraport s'attend désormais à ce que le trafic passagers de la FRA pour l'année 2021 atteigne la zone supérieure de la fourchette de prévision, entre moins de 20 millions et 25 millions de passagers.

Compte tenu des résultats positifs obtenus au cours des neuf premiers mois de 2021 et des prévisions optimistes du quatrième trimestre, le Conseil d'administration de Fraport a relevé légèrement ses perspectives pour l'année complète par rapport aux prévisions du rapport intermédiaire semestriel. Le chiffre d'affaires devrait désormais atteindre un peu plus de 2 milliards d'euros (auparavant : environ 2 milliards d'euros). Le BAIIA du groupe devrait se situer entre environ 650 millions d'euros et un peu plus de 700 millions d'euros (le BAIIA se situait auparavant entre environ 460 et 610 millions d'euros). Le BAII du groupe devrait désormais atteindre une fourchette d'environ 200 millions d'euros à un peu plus de 250 millions d'euros (auparavant : Le BAII n'était généralement attendu qu'en territoire positif). Le résultat du groupe ou bénéfice net est désormais attendu en territoire positif (auparavant : légèrement négatif à légèrement positif). Le Conseil d'administration continuera de proposer qu'aucun dividende ne soit versé pour l'exercice en cours.

Les perspectives de trafic restent inchangées à moyen terme. Fraport prévoit que le trafic passagers de l'aéroport de Francfort atteindra le niveau d'avant la crise d'ici 2026, ou d'ici 2025 au plus tôt. Le trafic dans les aéroports du Groupe de Fraport dans le monde devrait se redresser à un rythme plus rapide, rebondissant aux niveaux d'avant la crise en moyenne d'ici 2023.

Des photos de haute qualité de Fraport AG et de l'aéroport de Francfort peuvent être téléchargées gratuitement via la photothèque du site Web de Fraport. Nous proposons également des séquences vidéo gratuites à télécharger, uniquement à des fins de diffusion de nouvelles et d'informations télévisées. Si vous souhaitez rencontrer un membre de notre équipe de relations média à l'aéroport de Francfort, n'hésitez pas à nous contacter. Nos coordonnées sont disponibles ici.

Fraport AG


Torben Beckmann

Téléphone : +49 69 690-70553

Communications d'entreprise

E-mail : t.beckmann@fraport.de

60547 Francfort, Allemagne

www.fraport.com

Pour plus d'informations sur Frapor AG, veuillez cliquer ici.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles