Marchés français ouverture 5 h 48 min
  • Dow Jones

    35 756,88
    +15,73 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,71
    +9,01 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    28 981,53
    -124,48 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    26 038,27
    -93,76 (-0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    52 360,38
    -2 271,54 (-4,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 471,37
    -33,78 (-2,24 %)
     
  • S&P 500

    4 574,79
    +8,31 (+0,18 %)
     

Commissions et instances consultatives : le gouvernement poursuit son grand ménage

·1 min de lecture

L’exécutif poursuit son effort de rationalisation de l’action publique. Malgré la création récente d’une poignée de nouvelles instances consultatives, dont la commission sur le complotisme, l’effectif des comités “Théodule”, ces entités rattachées au gouvernement à l’efficacité souvent contestée, continue la trajectoire de baisse entamée en début de quinquennat. Selon un document annexé au Projet de loi de finances pour 2022, elles ne sont plus que 317, contre 340, il y a un an. 20 structures, jugées superflues, ont donc été supprimées ou fusionnées avec d’autres instances, depuis le 15 septembre 2020. 3 autres instances, en sursis, s’apprêtent à subir le même sort, comme l’indique le jaune budgétaire dédié à ces commissions.

Sur l’ensemble du quinquennat d’Emmanuel Macron, le nombre total de commissions consultatives a reculé de 410, en 2017, à 317, désormais. Depuis 2008, il a même diminué de moitié, puisqu’on dénombrait à l’époque, pas moins de 800 instances placées auprès de Matignon et des différents ministères.

Parmi les 20 commissions supprimées par le gouvernement depuis le second semestre 2020, la plus emblématique n’est autre que l’Observatoire de la laïcité, auparavant dirigée par l’ex-ministre socialiste, Jean-Louis Bianco. En juin dernier, le ministère de l’Intérieur a prononcé la dissolution de cette instance indépendante, accusée par Gérald Darmanin et Marlène Schiappa - ministre déléguée à la Citoyenneté - de manquer de fermeté face à l’islamisme. Pour la remplacer, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Fonction publique : le nombre de contractuels continue d’augmenter
Tarif des complémentaires santé : le gouvernement tape du poing sur la table
Brexit : l’UE refusera l’arbitrage international réclamé par le Royaume-Uni
Covid-19 : le pass sanitaire retiré à ceux qui refusent une 3e dose de vaccin ?
Des plaquettes de cannabis à la "marque" Mbappé et Macron

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles