Publicité
Marchés français ouverture 6 h 42 min
  • Dow Jones

    39 872,99
    +66,22 (+0,17 %)
     
  • Nasdaq

    16 832,62
    +37,75 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    38 946,93
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0860
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    19 220,62
    -415,60 (-2,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 620,33
    -1 120,08 (-1,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 525,85
    +37,31 (+2,51 %)
     
  • S&P 500

    5 321,41
    +13,28 (+0,25 %)
     

Commission d’enquête TNT : le rapport des députés fait « pschitt »

Aurélien Saintoul (LFI-Nupes, Hauts-de-Seine), qui a écrit le rapport de la commission d'enquête, et Quentin Bataillon (Renaissance, Loire), qui a fait polémique en allant sur le plateau de Cyril Hanouna.  - Credit:Jacques Witt/SIPA / SIPA / Jacques Witt/SIPA
Aurélien Saintoul (LFI-Nupes, Hauts-de-Seine), qui a écrit le rapport de la commission d'enquête, et Quentin Bataillon (Renaissance, Loire), qui a fait polémique en allant sur le plateau de Cyril Hanouna. - Credit:Jacques Witt/SIPA / SIPA / Jacques Witt/SIPA

La commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur la télévision numérique terrestre (TNT), c'est un peu comme une journée de programmes devant le poste. L'heure stratégique du « prime time », symbolisée par les auditions de Yann Barthès, Cyril Hanouna ou Vincent Bolloré, est passée. Nous voilà parvenus aux heures creuses de la commission. Celle des dissensions, voire des prêches dans le désert.

Durant les 45 auditions tenues entre la mi-décembre 2023 et la fin mars, soit 165 personnes entendues, la commission d'enquête a montré ses divisions : d'un côté les élus Insoumis – qui avaient exigé la création de la commission – menés par le rapporteur Aurélien Saintoul. De l'autre, la majorité présidentielle incarnée par le président de la commission Quentin Bataillon.

À LIRE AUSSI « Moi, Aurélien Saintoul, adversaire de Pascal Praud » : les dérapages du député Insoumis

PUBLICITÉ

Le rapport de 200 pages de la commission TNT publié ce mardi témoigne de ces divergences. Il contient 47 propositions, dont neuf du rapporteur à titre personnel. Détail croustillant, Aurélien Saintoul (LFI-Nupes, Hauts-de-Seine), qui a écrit le rapport, tient une conférence de presse ce 14 mai, tandis que Quentin Bataillon (RE, Loire), qui a fait polémique en allant dans l'émission de Cyril Hanouna, organise la sienne le lendemain.

Saintoul ne veut plus de CNews et C8

Les désaccords entre LFI et la majorité présidentielle sont clairement actés. Aurélien Saintoul veut la suppression du modèle payant [...] Lire la suite