Marchés français ouverture 55 min
  • Dow Jones

    34 483,72
    -652,22 (-1,86 %)
     
  • Nasdaq

    15 537,69
    -245,14 (-1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    27 935,62
    +113,86 (+0,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,1337
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    23 742,45
    +267,19 (+1,14 %)
     
  • BTC-EUR

    50 226,20
    -102,77 (-0,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 465,89
    +23,11 (+1,60 %)
     
  • S&P 500

    4 567,00
    -88,27 (-1,90 %)
     

Commissaire Magellan (France 3) Jacques Spiesser : "Je trouve que c’est bien de se retirer en pleine gloire"

·1 min de lecture

En 2009, pourquoi aviez-vous accepté de devenir le commissaire Magellan ?

Jacques Spiesser : À l’époque, je voulais vivre une nouvelle aventure en tournant dans une série. Je me souviens avoir été particulièrement séduit par l’idée de composer entièrement un personnage, car, au départ, il n’y avait pas beaucoup d’indications sur ce commissaire. Il a donc fallu un peu tout faire. Deux ou trois épisodes ont ainsi été nécessaires pour que les choses se mettent en place. En revanche, je n’imaginais pas du tout que cela durerait aussi longtemps.

Quel rôle avez-vous joué dans l’évolution de ce policier ?

Un personnage, c’est 50 % de soi-même et 50 % de création. J’ai contribué à lui donner un genre « poulet au vinaigre », pour qu’il ait un peu d’acidité. Pour le reste, il est comme je suis dans la vie, donc il suffit de regarder la série pour me connaître !

À lire également

Mongeville et Magellan (France 3) - Jacques Spiesser : "Francis Perrin et moi, avons vécu tellement de choses ensemble..."

Comment avez-vous appris l’arrêt de la série ?

Par le producteur et par la chaîne. Le premier n’était pas ravi… De son côté, France Télévisions m’a expliqué sou... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles