La bourse ferme dans 40 min

Commerce : les Etats-Unis signent enfin un premier accord avec la Chine

L'accord commercial sino-américain de phase 1 a enfin été signé. Donald Trump a qualifié cet accord commercial d'"historique" entre les Etats-Unis et la Chine, juste avant la signature du document avec le principal négociateur chinois, Liu He. "Aujourd'hui marque une étape historique, une étape qui n'avait jamais été franchie avec la Chine, vers un accord commercial juste et réciproque entre les Etats-Unis et la Chine", a déclaré le président américain mercredi.

"Nous savons qu'il y aura encore des différends entre nos deux pays mais ce jour marque le début d'un nouveau chapitre dans les relations commerciales entre les deux plus importantes économies du monde", a renchéri le vice-président américain, Mike Pence. M. Trump a aussi confirmé qu'il comptait se rendre bientôt en Chine. L'accord signé mercredi marque une trêve dans une douloureuse guerre commerciale, qui a pesé non seulement sur l'économie américaine et chinoise mais encore sur la croissance mondiale.

>> A lire aussi - Commerce : Donald Trump infligera des taxes à la Chine si elle ne respecte pas l'accord

200 milliards d'achats supplémentaires

Pour réduire le déficit commercial des Etats-Unis, grande revendication de Washington, la Chine s'est engagée à acheter pour 200 milliards de dollars de produits américains supplémentaires au cours des deux prochaines années. "La Chine pense que son économie a besoin et peut absorber ces augmentations" d'importations, a déclaré le principal conseiller économique de la Maison Blanche Larry Kudlow sur CNBC.

Ces achats, qui se fondent sur les niveaux d'importations chinoises de 2017 -- soit avant le déclenchement de la guerre commerciale -- comportent 77,7 milliards d'achats additionnels du secteur manufacturier, 52,4 milliards du secteur de l'énergie, 37,9 milliards de services et 32 milliards de produits agricoles. "Du côté de l'offre, de la production des Etats-Unis, je ne vais pas dire que c'est illimité, mais je dirai que nous avons beaucoup de capacité pour appuyer sur

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Royaume-Uni : McDonald's gagne son combat contre un comté récalcitrant
Cette œuvre achetée moins de 1.000 euros vaut désormais une fortune
Donald Trump menace de taxer nos voitures pour forcer la main à l’Europe sur l’Iran
Accusée de détournement de fonds, une milliardaire veut briguer la présidence de l’Angola
Comment Kering utilise le bitcoin pour certifier ses montres de luxe