Marchés français ouverture 7 h 16 min

Commerce, automobile, enseignement... ces secteurs qui utilisent le plus la rupture conventionnelle

444.000. C’est le nombre de ruptures conventionnelles individuelles qui ont été homologuées par les directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte) en 2019, d’après les données de la Dares, le service statistiques du ministère du Travail. Les salariés du privé y ont de plus en plus recours, puisque ce nombre a augmenté de 1,5% en un an. Même si cette hausse ralentit (+3,9% en 2018), ces chiffres ont de quoi encourager les fonctionnaires, qui peuvent y avoir recours depuis peu.

Pour rappel, la rupture conventionnelle permet à un employeur et à un salarié de rompre, d’un commun accord, un CDI. Ce qui ouvre le droit pour le salarié de percevoir une indemnité spécifique de rupture, dont le montant doit au moins correspondre à celui de l’indemnité légale de licenciement. Le cas échéant, le salarié a également le droit aux allocations chômage. Si le nombre de ruptures conventionnelles a bien augmenté de manière générale en 2019, ce n’est pas le cas dans tous les secteurs. Tour d’horizon de la situation dans chaque domaine d’activité.

>> A lire aussi - Rupture conventionnelle : fonctionnaires, cet arrêté va faciliter vos démarches

Dans des secteurs comme celui de l’agriculture, de la sylviculture (exploitation des arbres forestiers) et de la pêche, le nombre de ruptures conventionnelles homologuées (6.000 en 2019) n’a tout simplement pas évolué en un an. Peu de changements également pour l’administration publique, l’enseignement, la santé humaine et l’action sociale, avec 39.000 ruptures en 2019 (+0,5%). De même pour les autres activités de services (38.000 ruptures signées l’an dernier, soit une hausse de 0,4% sur un an).

Dans d’autres domaines comme l’information et la communication le nombre de ruptures conventionnelles a explosé en un an (+12%), pour atteindre 21.000. À l’inverse, l’usage des ruptures conventionnelles a baissé dans d’autres secteurs. C’est le cas dans le commerce, la réparation d’automobiles

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Coup de tonnerre ! Edouard Philippe dégaine le 49-3 pour faire passer en force la réforme des retraites
Abattoirs : les gros ratés de la loi Alimentation
Les centres Leclerc visés par une nouvelle plainte de pharmaciens
EuropaCorp : la société de Luc Besson n'est plus française
Air France assignée en justice pour avoir refusé un chien de soutien émotionnel