Marchés français ouverture 4 h 9 min
  • Dow Jones

    34 033,67
    -265,63 (-0,77 %)
     
  • Nasdaq

    14 039,68
    -33,22 (-0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    28 906,75
    -384,26 (-1,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,2006
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    28 423,61
    -13,23 (-0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    32 344,20
    -1 206,21 (-3,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    964,54
    -27,94 (-2,81 %)
     
  • S&P 500

    4 223,70
    -22,89 (-0,54 %)
     

Comment l'e-commerçant Alltricks s'est imposé sur le segment du vélo

·2 min de lecture

En tandem avec Decathlon, l’e-commerçant expert de la petite reine publie des résultats records. Le fruit d’une spécialisation assumée alliée à l’effet pandémie.

Dans le monde de l’e-commerce, les projecteurs sont tellement braqués sur le géant Amazon qu’on ignore parfois les pépites qui gravitent autour. Alltricks est l’une d’elles. Créé en 2008 par un auto­didacte, Gary Anssens, ce site spécialisé dans l’univers du vélo avait réussi deux prouesses avant l’irruption du coronavirus: devenir leader en France de son segment et être rentable. La crise sanitaire n’a fait que le propulser, en dopant à la fois les achats en ligne et l’usage de la petite reine. "L’année 2020 a été exceptionnelle pour le vélo, insiste Virgile Caillet, délégué général de l’Union Sport & Cycle. Il s’en est vendu 2,7 millions, et il y a eu 1,9 million de réparations, grâce au coup de pouce de 50 euros de l’Etat."

Lire aussi

Résultat, l’an dernier, Alltricks a enregistré un volume d’affaires annuel de 132 millions d’euros, soit une accélération de 63%. Depuis l’été, l’entreprise établie à Saint-Quentin-en-Yvelines a recruté plus de 80 personnes, pour un total de 235. Et elle vient de racheter le site de petites annonces Troc-Vélo.

En pointe sur les services

Le parcours d’Alltricks est d’abord celui d’un dirigeant opiniâtre et visionnaire. A 20 ans, à la suite d’un accident de vélo qui a failli lui coûter l’usage de ses jambes, il sort de l’hôpital avec une envie ferme: entreprendre. Quelques années après, découvrant qu’il est difficile de se procurer des pièces détachées de vélo sur Internet, Gary Anssens crée Alltricks. Sa conviction? Pour réussir, il faut rester très pointu dans son domaine. "Avec 6 millions de visiteurs par mois sur notre site, nous pourrions vendre des raquettes de tennis ou des skis, s’amuse le cycliste. Mais notre parti pris est de ne surtout pas devenir généraliste pour ne pas nous retrouver face à Amazon." L’e-commerçant travaille en direct, ou par le biais de marchands tiers, avec 600 marques expertes en selles, casques, VTT ou pneus. Et si cet éventail s’est ensuite ouvert au running et à l’outdoor, qui pèsent déjà 20% du chif[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles