Marchés français ouverture 7 h 38 min
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,40 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,12 (+0,35 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,87 (-0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,2114
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,23 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    32 076,70
    +2 256,53 (+7,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     

Que commémore-t-on le 8 mai?

·1 min de lecture

Le 8 mai 1945, les Alliés de la Seconde Guerre mondiale (Etats-Unis, Union soviétique, Royaume-Uni, le gouvernement provisoire de la France et bien d'autres) obtiennent la capitulation de l'Allemagne nazie. Une première reddition de l'armée allemande avait été signée la veille à Reims, dans le quartier général des forces alliées.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain ici

Ce qui provoque la colère de Staline. Le dirigeant soviétique voulait que la capitulation soit signée à Berlin, contrôlée par ses troupes. Une nouvelle signature a donc lieu dans la nuit du 8 au 9 mai 1945, à Berlin. A 23h01 le 8 mai, heure d'Europe centrale, et le 9 mai à 1h01, heure russe. Voilà pourquoi les Occidentaux célèbrent cette victoire le 8 mai et les Russes le 9 mai. Mais ce jour ne signifie pas la fin de la guerre. Les Etats-Unis obtiendront la capitulation du Japon le 2 septembre 1945.

Le 8 mai, on ne célèbre donc pas d'armistice, mais seulement une capitulation militaire. Un armistice est une convention signée entre les différents gouvernements participant à une guerre. La Seconde Guerre mondiale se conclut par deux traités de Paix : le traité de Paris (les Alliés avec les puissances de l'Axe sauf l'Allemagne, qui n'existe alors plus comme Etat) en 1947, et le traité de San Francisco en 1951 entre les Etats-Unis et le Japon.

Nos antisèches les plus lues : 
Pourquoi offre-t-on du muguet le 1er-Mai? 
Quel est le rôle du chef d'état-major des armées? 
Pourquoi Napoléon a-t-il été exi...


Lire la suite sur LeJDD