La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    52 013,32
    +118,81 (+0,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3842
    +0,0058 (+0,42 %)
     

Combiné nordique - Mondiaux (H) - La Norvège championne du monde par équipes aux Mondiaux de combiné nordique

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Emmenée par Jarl-Magnus Riiber, la Norvège a conservé son titre mondial par équipes en combiné nordique, dimanche aux Mondiaux d'Oberstdorf. Les Scandinaves ont devancé l'Allemagne et l'Autriche. La France termine sixième. On prend les mêmes et on recommence. Comme en 2019, la Norvège s'est adjugé le titre mondial par équipes en combiné nordique, dimanche à Oberstdorf, devant l'Allemagne et l'Autriche. Après le concours de saut matinal, les Scandinaves étaient pourtant relégués à 35 secondes des Autrichiens. Mais la « dream team » norvégienne (Espen Bjoernstad, Joergen Grabaak, Jens Luraas Oftebro et Jarl Magnus Riiber) n'a mis que huit kilomètres pour revenir sur l'Autriche, après avoir avalé l'Allemagne. Lancé en tête pour le dernier relais scandinave, Jarl-Magnus Riiber, titré au petit tremplin, n'a laissé aucune chance à ses deux rivaux germanophones.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le prodige norvégien et ses coéquipiers s'imposent finalement avec 42''7 d'avance sur l'Allemagne et 49''1 sur l'Autriche. Les Bleus prennent la sixième place (+ 2'54''4). Relégués à près de deux minutes après le concours de saut, Mattéo Baud, Gaël Blondeau, Antoine Gérard et Laurent Muhletahler étaient trop loin pour espérer une médaille. Mais le quatuor tricolore s'est bien défendu et n'était pas si loin de reprendre la Finlande (+ 2'38''7) pour la cinquième place.