La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,42 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 751,40
    -5,30 (-0,30 %)
     
  • BTC-EUR

    40 453,46
    -997,43 (-2,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,63 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,93 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,75 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,96 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

« Pour combattre le réchauffement climatique il faut s'attaquer à la source : la surexploitation de la planète », alertent des scientifiques

·2 min de lecture

« Le changement climatique est en cours. Il s’accélère même plus rapidement que prévu par nombre d’entre nous. » C’était la conclusion d’un rapport signé par plus de 11.000 scientifiques issus de 153 pays… en novembre 2019 (voir article plus bas). Et à en croire les vagues de chaleur ou encore les précipitations extrêmes qui se sont abattues sur notre Terre depuis quelques semaines, difficile de douter encore de la gravité de la situation.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Moins de deux ans après avoir déclaré l’urgence climatique, les chercheurs se sont une nouvelle fois penchés sur le cas de notre Planète. Examinant les signes vitaux qu’ils avaient déjà étudiés en 2019 et récoltant 3.000 signatures supplémentaires. Ils notent une augmentation des catastrophes liées au climat  : inondations dévastatrices, pics de chaleur, tempêtes extrêmes et feux de forêt sans précédent. 2020 a aussi été la deuxième année la plus chaude depuis le début des relevés. Alors que les cinq années les plus chaudes ont été enregistrées depuis 2015. Et trois gaz à effet de serre — le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4) et le protoxyde d’azote (N2O) — ont atteint des concentrations records en 2020 et en 2021.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Dans le même temps, le cheptel de ruminants est aujourd’hui fort de plus de 4 milliards de têtes. Pour une masse totale supérieure à celle de tous les humains et de tous les animaux sauvages ! Au Brésil, la forêt amazonienne a perdu 1,11 million d’hectares en 2020. Un record sur les 12 dernières années. L’acidification des océans frôle elle aussi un niveau record, menaçant notamment les récifs coralliens.

La pandémie de Covid-19 a bien fait diminuer l’utilisation de combustibles fossiles dans le monde, mais selon les chercheurs, l’une des leçons majeures que nous...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles