Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0708
    -0,0035 (-0,32 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    -0,70 (-0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 061,72
    +356,91 (+0,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 382,40
    -35,47 (-2,50 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    +0,04 (+0,05 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,68 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,06 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,82 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0075 (-0,58 %)
     

Colombie : les parents d’un joueur du Liverpool FC kidnappés dans une station-service

Ian Stephen

D’énormes moyens de recherche sont déployés en Colombie pour retrouver le père de l’international colombien Luis Diaz, Luis Manuel Diaz, kidnappé avec sa femme (qui a depuis été libérée) dans une station-service, samedi 28 octobre.

Le couple se trouvait dans une station-service de Barrancas, la ville natale de la famille, près de la frontière avec le Venezuela, quand ils ont été enlevés par des hommes armés circulant à moto. Les images d’une caméra de vidéosurveillance montrent une camionnette haut de gamme, suivie d’une moto.

Quelques heures après l’enlèvement, le président Gustavo Petro a indiqué que la mère de l’international colombien de 26 ans, Cilenis Marulanda, avait été « secourue » mais que le père était toujours introuvable.

Un ratissage « maison par maison »

Dimanche 29 octobre, lors d’une conférence de presse, le procureur général, Francisco Barbosa, a indiqué que l’otage « pourrait se trouver » au Venezuela, sans donner plus de détails.

PUBLICITÉ

Le chef de la police, le général William Salamanca, a, lui, déclaré, lundi 30 octobre, que ses agents procédaient à un ratissage « maison par maison » et recueillaient des informations. La police a offert une récompense équivalente à 45 000 euros pour toute information.

À lire aussi Les ex-Farc condamnés à payer 36 millions de dollars pour l'enlèvement de Betancourt

« Nous disposons d’informations sur des personnes susceptibles d’être liées aux faits. Il y a eu planification », a déclaré à la presse le directeur a...


Lire la suite sur ParisMatch