Publicité
La bourse ferme dans 2 h 18 min
  • CAC 40

    7 572,90
    -59,81 (-0,78 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 952,81
    -30,30 (-0,61 %)
     
  • Dow Jones

    40 211,72
    +210,82 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,0875
    -0,0025 (-0,23 %)
     
  • Gold future

    2 437,80
    +8,90 (+0,37 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 708,00
    +1 019,11 (+1,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 324,36
    -16,60 (-1,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,43
    -1,48 (-1,81 %)
     
  • DAX

    18 489,10
    -101,79 (-0,55 %)
     
  • FTSE 100

    8 141,72
    -41,24 (-0,50 %)
     
  • Nasdaq

    18 472,57
    +74,17 (+0,40 %)
     
  • S&P 500

    5 631,22
    +15,87 (+0,28 %)
     
  • Nikkei 225

    41 275,08
    +84,40 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    17 727,98
    -287,96 (-1,60 %)
     
  • GBP/USD

    1,2944
    -0,0021 (-0,16 %)
     

Collision entre deux cargos en mer du Nord : un mort et quatre disparus

via REUTERS

L’accident, dont les causes restent pour le moment inconnues, s’est produit vers 05 h 00 (03 h 00 GMT), à 22 km au sud-ouest de l’île allemande de Helgoland.

Le choc a envoyé par le fond un des deux navires -un événement rare- sur lequel se trouvaient sept personnes. Deux ont été sauvées, une a été retrouvée morte et quatre sont portées disparues, selon un bilan provisoire des secours maritimes allemands (DGzRS).

Les opérations de sauvetage ont duré toute la journée. Des plongeurs ont été envoyés dans l’épave du navire qui a sombré à environ 30 mètres de profondeur avec l’espoir de localiser les disparus et « chercher éventuellement des signes de vie ».

« La recherche n’a pas abouti. Les plongeurs n’ont pas pu obtenir de résultats », ont indiqué les secours dans un communiqué en fin d’après-midi, ajoutant que « l’arrivée d’un fort courant a empêché de refaire une tentative ».

PUBLICITÉ

Le capitaine Michael Ippich, directeur des secours maritimes allemands (DGzRS) a précisé à la presse que la température de l’eau était de 12°C.

« À cette température, on peut survivre environ 20 heures, en fonction de sa constitution et des vêtements portés », a-t-il dit.

« Danger pour l’environnement »

La collision a fait couler le plus petit des deux navires, le « Verity », de 91 mètres de long et 14 mètres de large. Ce cargo battant pavillon britannique avait quitté le port allemand de Brême et se rendait à Immingham, en Grande-Bretagne.

Il était chargé d’acier et avait à son bord environ 1...


Lire la suite sur ParisMatch