La bourse est fermée

Le coliving, cette nouvelle tendance qui fusionne coworking et colocation

"On se retrouve dans le salon, on regarde des séries ou des vidéos sur YouTube et on se tient au courant de ce qui se passe dans les start-up des uns et des autres." C'est le programme d'une soirée normale pour Misha Khrushch, entrepreneur russe, et ses colocataires dans l'espace de coliving Flatmates, à Ivry-sur-Seine. Le coliving, c'est ce mode de vie collectif 3.0 venu de la Silicon Valley, particulièrement prisé des jeunes actifs regroupés selon leurs centres d'intérêt ou leurs domaines d'activité. Dans un quartier de bureaux situé à dix minutes en vélo, vingt minutes en bus et une trentaine de minutes à pied de Station F, Flatmates occupe trois tours noires métallisées organisées autour d’un patio central végétalisé. Leurs petits noms : Fantasia, Atlantis et Wonderland. Pas de clé : ici, on ouvre les portes avec un badge qui permet aussi l'accès à Station F.

Dans l'ascenseur, des affiches proposent cours de yoga et livraisons de poke bowls, ce plat hawaïen qui fait fureur chez les millennials. L'espace de coliving compte 100 appartements, qui accueillent 600 colocataires. Chaque logement dispose de 6 chambres. Le "start-up package", la chambre la plus basique, coûte 399 euros par mois ; le "loverz package", une chambre pour un couple avec salle de bains privative, 799 euros. Entre les deux, le "premium package", propose, pour 549 euros, un lit king size et une salle d'eau privée. D'ici à la fin de l'année, Flatmates sera également doté de salles de projection et de sport, d’un auditorium, d’une laverie-bibliothèque et d'un café-restaurant-épicerie en vrac. "Le logement est le principal problème auquel doivent faire face nos entrepreneurs, particulièrement lorsqu'ils arrivent de l'étranger, explique Roxanne Varza, directrice de Station F. Les loyers parisiens sont élevés et trouver un logement nécessite d'être en CDI, de gagner au moins trois fois le montant de son loyer et d'avoir un garant, ce qui est loin d'être évident."

>> Notre service - Trouvez votre nouveau

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Jean-Pierre Farandou : le nouveau patron de la SNCF fera-t-il le poids ?
Grève à la RATP : le nombre d'arrêts maladie explose depuis le début de la mobilisation
Microentreprise : créer sa boîte quand on est retraité
Grand Est : faut-il fermer un des quatre aéroports de la région ?
Le "chief freelance officer", un métier d'avenir ?