Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 900,02
    +253,91 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0861
    +0,0012 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    18 827,35
    +218,41 (+1,17 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 613,07
    +1 368,43 (+2,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 510,58
    +26,39 (+1,78 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Colère des agriculteurs : Emmanuel Macron ne croit pas à la fin des mouvements

Meta

Enterrer la crise agricole. Tel est le souhait le plus cher du président de la République Emmanuel Macron qui a reçu, ce jeudi 2 mai à l’Élysée, une trentaine des représentants du monde agricole (syndicats, interprofessions, coopératives…) pour évoquer les perspectives d’avenir du secteur.

Alors que le projet de loi d'orientation pour la souveraineté en matière agricole et le renouvellement des générations en agriculture est en cours d'examen à l’Assemblée Nationale et que le Premier ministre, Gabriel Attal, a annoncé le week-end dernier une série de nouvelles mesures pour venir en aide aux agriculteurs qui s'ajoutent à celles annoncées cet hiver, le président de la République veut montrer qu’il reste pleinement engagé sur le sujet.

Mais la route va encore être longue avant de renouer avec la confiance des agriculteurs. «On voit que les mesures annoncées vont dans le bon sens. Mais les agriculteurs attendent toujours du concret», indique Arnaud Rousseau, président de la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles), premier syndicat agricole, présent à la réunion de ce matin à l'Élysée. En d’autres termes, tant que les annonces ne seront pas appliquées, la mobilisation continue et les agriculteurs restent dans les starting-blocks.

Emmanuel Macron, qui est conscient que la fin des mouvements ne sera pas pour demain, envisage de donner un nouveau cap à l'agriculture française avec un projet d’avenir. Cependant, selon les propos rapportés par la FNSEA à l’occasion (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vinted : vous arrivez à vivre de vos ventes ? Racontez-nous !
Ces grandes villes où les prix immobiliers chutent, le parcours éclair de Tony Estanguet, patron des JO 2024… L'actu éco du jour en 120 secondes
Visite d'Etat du président chinois : que vont se dire Xi Jinping et Emmanuel Macron ?
Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron persiste et signe sur la possibilité d'envoyer des troupes au sol
JO 2024 : bonne nouvelle si vous déménagez à Paris pendant les Jeux