La bourse ferme dans 3 h 14 min
  • CAC 40

    6 654,42
    +15,96 (+0,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 166,86
    +8,35 (+0,20 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,20 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1700
    -0,0018 (-0,15 %)
     
  • Gold future

    1 749,60
    -2,10 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    37 200,04
    -201,45 (-0,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 083,64
    -19,42 (-1,76 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,30
    +1,32 (+1,78 %)
     
  • DAX

    15 589,11
    +57,36 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    7 045,34
    -6,14 (-0,09 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,50 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 240,06
    -8,75 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    24 208,78
    +16,62 (+0,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3695
    +0,0014 (+0,10 %)
     

Le cocktail de vaccins efficace contre le virus, annoncent plusieurs études

·1 min de lecture

Ce n’est pas le cocktail de l’été dans les bars, mais cela pourrait bien le devenir dans...les centres de vaccination. Depuis quelques mois, la question se pose sur l’interchangeabilité des vaccins. Pourra-t-on finalement se faire vacciner avec une première dose de Pfizer, puis une seconde de Moderna ? Il semblerait bien, répondent les dernières recherches. La première étude provient de l’université d’Oxford. Publiée dans la revue Nature, le 26 juillet dernier, elle montre un panachage efficace entre AstraZeneca et Pfizer. En effet, les lymphocytes T et les anticorps auraient donné une meilleure réponse avec le mix des deux vaccins.

Relayée par France Inter, la recherche indique en effet que l’immunité est de 60% plus intervalles avec cette forme de vaccination, en comparaison avec des personnes ayant reçu deux injections d’AstraZeneca à 12 semaines d’intervalle. Même constat du côté d’une autre étude, toujours publiée dans Nature, et réalisée par des chercheurs allemands cette fois. Ils précisent : "Le mélange de différents types de vaccins dans des schémas thérapeutiques hétérologues a déjà été déployé dans des études antérieures sur les vaccins. Les exemples incluent les vaccins expérimentaux contre le virus de l'immunodéficience humaine et le paludisme, et le vaccin vectoriel autorisé contre la maladie à virus Ebola".

Quant aux effets secondaires, l’étude allemande indique que le changement de produit ARN messager ne rendrait pas plus dangereuse la vaccination. Enfin, une étude (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un milliardaire chinois écope d'une très longue peine de prison
En Polynésie française, pas de pardon mais "une dette" exprimée par Emmanuel Macron
Écoles, collèges, lycées : les règles de fermeture de classe à la rentrée
Des scientifiques alertent sur les faibles "signes vitaux" de la Terre
Mauvaise surprise à venir pour certains contribuables, ça se corse sur l’île de beauté… Le flash éco du jour

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles