La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    27 746,59
    -229,56 (-0,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,35
    +0,46 (+0,42 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2495
    +0,0020 (+0,16 %)
     

Coalition à gauche: Mélenchon, le Mitterrand bis ?

ÉDITO - Aux législatives, la coalition de gauche sera-t-elle la matrice d'une victoire de la gauche à la prochaine présidentielle? En tout cas, la stratégie de Jean-Luc Mélenchon est calquée sur celle de l'ancien président socialiste, qui est son modèle, son inspirateur, son idole.

Avant de qualifier ou non d'historique entre les différentes composantes de la gauche sous la houlette de , il faudra attendre que le temps fasse son œuvre… , il n'y aura sans doute pas le raz-de-marée espéré, mais cette coalition sera-t-elle en mesure de faire de la gauche la première force d'opposition? Résistera-t-elle à l'épreuve du temps, en dépit des nombreux points de désaccord? Sera-t-elle la matrice d'une victoire de la gauche à la prochaine présidentielle, comme ce fut le cas avec l'Union de la gauche initiée par en 1972? En tout cas, la stratégie du leader des Insoumis est calquée sur celle de l'ancien président socialiste, qui est son modèle, son inspirateur, son idole. Oui, lui, l'admirateur de Simon Bolivar, Fidel Castro, Nicolás Maduro, Hugo Chavez, a toujours eu un faible, une tendresse pour celui qu'il appelait "le vieux", comme Léon Trotski!

- "Les autres l'appelaient “tonton”, nous, on trouvait ça vulgaire".

L'ancien militant trotskiste, membre de l'Organisation communiste internationaliste, vénère cet homme de droite, qui a peu à peu dérivé vers la gauche néo-marxiste. "C'était à Besançon en 1972, a-t-il raconté. J'étais un syndicaliste étudiant très audacieux et je n'avais peur de personne. On m'avait envoyé parasiter le discours de Mitterrand en meeting dans notre université. Quand il prend la parole, “le vieux” se met à parler… du bonheur. Je vous garantis que je n'étais pas un type fragile. Mais là, mon blindage doctrinaire a été percé. J'ai été marqué à vie." Ce qui le conduira à rejoindre le Parti socialiste, et à entamer une longue carrière de vingt-cinq ans sous la bannière de la rose: député, sénateur, ministre, secrétaire national du PS… Aujourd'hui encore, trône dans son appartement parisien une photo de lui au côté de son illustre mentor qui en parlait ainsi: "Jean-Luc Mélenchon est l'un des plus doués. Il ira loin… à condition que sa propre éloquence ne l'enivre pas." Et qui lui avait conseillé: "Marchez votre chemin!"

Comme Françoi[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles