Marchés français ouverture 1 h 59 min
  • Dow Jones

    31 188,38
    +257,86 (+0,83 %)
     
  • Nasdaq

    13 457,25
    +260,07 (+1,97 %)
     
  • Nikkei 225

    28 710,98
    +77,52 (+0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,2137
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    30 006,67
    +364,39 (+1,23 %)
     
  • BTC-EUR

    28 528,82
    -83,22 (-0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    684,79
    -15,82 (-2,26 %)
     
  • S&P 500

    3 851,85
    +52,94 (+1,39 %)
     

Le CO2 ? Connais pas. La Jeep Wrangler renoue avec le V8

·2 min de lecture

40 ans après, la Jeep Wrangler renoue avec le bon gros moteur V8, pile au moment où Joe Biden promet de relancer la lutte contre le CO2. Sauf que cette mécanique surpuissante est jugée nécessaire pour contrer l’offensive du Ford Bronco.

Que faire lorsqu'un rival aux dents longues menace de vous ravir la vedette ? Très simple. Il suffit de renchérir avec un moteur plus gros et plus puissant. Jeep s’apprête à vérifier l’efficacité de cette vieille recette américaine en greffant le moteur V8 Hemi (né Dodge) sous le capot de sa Wrangler Rubicon. Voilà des années que ses clients réclamaient cette adaptation à la firme de Toledo, en vain. Si elle accède enfin à leur supplique, c’est pour allumer un contre-feu au moment de l’arrivée en concession du Ford Bronco. Ce 4x4 insolent prétend déloger la Jeep éternelle dans le cœur des amateurs de tout-terrain pur et dur. Sacrilège !

Lire aussi

L’arrivée du moteur V8 sous le capot de la Wrangler est un événement dont l’ampleur témoigne de l’importance des craintes soulevées par l’arrivée du Ford Bronco. Jusque-là, Jeep jouissait d’une position de quasi-monopole sur le marché du petit 4x4 authentique. En ressuscitant la légende du Bronco, un modèle autrefois presque aussi populaire aux États-Unis que la Mustang (), Ford ne cache pas son ambition de voir l’image du Bronco déteindre sur le restant de sa gamme de petits SUV moins extrêmes.

Après 40 ans, la Jeep Wrangler renoue avec le moteur V8

Peu importe que le Ford Bronco fasse l’impasse sur le V8 et se contente d’offrir l’alternative entre un V6 et un 4-cylindres, tous deux suralimentés : la Jeep Wrangler n’avait pas d’autre carte à abattre que celle du huit-cylindres pour répondre à la provocation de son jeune rival.

La Wrangler n’a jamais connu de moteur V8, à proprement parler. Il faut remonter à sa devancière CJ-5 de 1981 pour trouver trace d’un huit-cylindres. A l’époque, ce gros bloc antédiluvien développait la puissance modeste de 125 chevaux : un poumon, en comparaison du V8 de 470 chevaux emprunté au Jeep Grand Cherokee SRT et partagé avec les Dodge Challenger, Charger et Durango. D’un coup, la Wrangler Rubicon voit sa puissance augmenter d’environ 40 % par rapport au V6 qui l’anime aujourd’hui. La dé[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Le lancement du Bronco ravive la vieille rivalité entre Ford et JeepTrois SUV de plus ! Pourquoi Ford ressuscite le mythe Bronco aux USAPourquoi Ford retarde le lancement de son SUV Bronco. Encore.Voiture électrique : Jeep rêve d'implanter des chargeurs en pleine nature Jeep Gladiator : le Wrangler en version pick-up