La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 515,75
    +105,17 (+1,64 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 808,86
    +68,55 (+1,83 %)
     
  • Dow Jones

    33 212,96
    +575,77 (+1,76 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 857,30
    +3,40 (+0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    26 903,61
    +32,38 (+0,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    625,79
    -3,71 (-0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    115,07
    +0,98 (+0,86 %)
     
  • DAX

    14 462,19
    +230,90 (+1,62 %)
     
  • FTSE 100

    7 585,46
    +20,54 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    12 131,13
    +390,48 (+3,33 %)
     
  • S&P 500

    4 158,24
    +100,40 (+2,47 %)
     
  • Nikkei 225

    26 781,68
    +176,84 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    20 697,36
    +581,16 (+2,89 %)
     
  • GBP/USD

    1,2631
    +0,0025 (+0,20 %)
     

La co-innovation : le facteur X de la science

·1 min de lecture

La science et ses avancées sont plus que jamais au cœur de l’actualité avec tous les bouleversements que connaît le monde actuellement. Est-ce que la co-innovation peut ou doit participer ? Sur quels sujets ? Selon quelles modalités ? C’est tout l’enjeu d’un sondage mené en collaboration entre Futura et EDF Pulse & You en décembre 2021. Le sujet s’est révélé passionnant vu l’engouement de réponses et les premiers enseignements, en attendant de découvrir l’intégralité des réponses publiées dans la première revue papier de Futura.

« Tous les sujets peuvent être abordés, c'est même l'essence de l'innovation de dépasser les limites perceptibles »

Selon les participants, un projet de co-innovation doit avoir un impact multiple : à 82 % d’ordre écologique (82 %) mais aussi sur la science (à 73 %) et sur la société (à 64 %). Seuls 39 % se positionnent en faveur d’un impact économique, qui semble secondaire, sans doute parce que c’est plus un moyen qu’une fin en soi. Les sujets les plus attendus concernent l’environnement (79 %), la technologie (70 %), l’énergie (70 %) ou encore la science (63 %). En revanche les sujets très clivants, trop stratégiques ou trop experts, par exemple la politique, semblent moins propices à la co-innovation. Un des participants souligne d’ailleurs la nécessité de devoir aussi croiser les sujets : « On prend trop souvent les sujets les uns après les autres au lieu de penser plus global. C'est l'enjeu pour notre espèce. » L’essentiel pour un autre est que « cela ne serve pas un individu ou un groupe d'individu au profit d'un autre, il faut que tout le monde soit gagnant ».

« La co-innovation peut faire avancer la science en bousculant les idées ou concepts établis en apportant des idées farfelues ou originales »

Concernant la science particulièrement, la co-innovation permet de bousculer les certitudes et favorise la remise en question, à condition qu’elle soit réellement pluridisciplinaire. « La co-innovation permet à...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles