La bourse est fermée

Les coûts liés à la catastrophe de Fukushima explosent

Léna Corot

Le gouvernement japonais double ses prévisions pour l'indemnisation des victimes et le démantèlement de la centrale nucléaire de Fukushima, rapporte le journal japonais Nikkei. Estimé désormais à 170 milliards d'euros, les coûts liés à la catastrophe de Fukushima pourraient encore augmenter.

Le coût lié à l’indemnisation des victimes et au démantèlement de la centrale nucléaire de Fukushima à presque doublé par rapport à celui annoncé initialement, indique le journal japonais Nikkei. Les fonds nécessaires sont désormais estimés à 20 000 milliards de yens, soit 170 milliards d’euros, précise Nikkei.

Fin 2013, le ministre de l’Economie, du commerce et de l’industrie, avait parlé d’un coût de 11 000 milliards de yens (92 milliards d’euros) qui est devenu l’estimation officielle du gouvernement. Cette estimation comportait 5 400 milliards de yens (45 milliards d’euros) pour l’indemnisation des victimes, 2 500 milliards de yens (21 milliards d’euros) pour le travail de décontamination, 1 100 milliards de yens (9,2 milliards d’euros) pour la construction d’un lieu de stockage et 2 000 milliards de yens (17 milliards d’euros) pour le démantèlement de la centrale, détaille Nikkei.

La nouvelle estimation fait passer l’indemnisation des victimes à 8 000 milliards de yens (67 milliards d’euros) et le coût de la décontamination entre 4 000 et 5 000 milliards de yens (33 et 42 milliards d’euros). Plus de personnes peuvent demander à être indemnisées et le travail de décontamination est plus difficile que celui estimé au départ, explique Nikkei. Et le coût du démantèlement des réacteurs pourrait encore plus gonfler au cours des prochaines années pour dépasser l'estimation totale de 20 000 milliards de yens.

La catastrophe nucléaire de Fukushima a



... Lire la suite sur UsineNouvelle.com