Marchés français ouverture 5 h 18 min
  • Dow Jones

    33 912,44
    +151,39 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    13 128,05
    +80,87 (+0,62 %)
     
  • Nikkei 225

    28 798,27
    -73,51 (-0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0160
    -0,0005 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    20 107,14
    +66,28 (+0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    23 813,83
    -451,32 (-1,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,78
    -15,98 (-2,71 %)
     
  • S&P 500

    4 297,14
    +16,99 (+0,40 %)
     

Le coûteux fiasco des rachats internet de TF1

“Un vrai accident industriel", aurait dit Patrick le Lay, ancien PDG de TF1. L’incursion de la Une au pays du web s’avère être un coûteux fiasco. Le 28 juin, la filiale de Bouygues a annoncé la vente à Reworld de la plupart de ses sites internet : AuFeminin et sa filiale Marmiton, Doctissimo, MinuteBuzz et les sites de Newen (les Numériques, Gamekult). La cession se fait pour environ 60 millions d’euros, soit un an de chiffre d'affaires, selon les informations de Capital. Puis, le 21 juillet, ont été annoncées des négociations exclusives pour vendre 70% d’Ykone (une autre filiale d’AuFéminin) à Future Technology Retail, filiale du saoudien BinDawood Holding. Selon les Echos, cette agence marketing est valorisée dans l’opération près de 50 millions d’euros.

Interrogée, la chaîne explique : "ces activités généraient moins de synergies qu'attendu avec notre coeur de métier. De plus, les sites qui vivent de la vente de bannières publicitaires ont fortement souffert lors du covid, et la croissance de ce segment est captée par les GAFA".

Les sites vendus à Reworld rassemblent 25 millions de visiteurs uniques par mois. En les perdant, le groupe TF1 fait un grand bond en arrière : il tombe de 29 à 15,8 millions de visiteurs uniques mensuels, soit du 9ème au 44ème rang des groupes internet français, loin derrière M6 (16ème rang) et France Télévisions (18ème rang), selon Médiamétrie. L’audience restante provient essentiellement des sites d’information (TF1 Info) et de rattrapage (MyTF1). (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Or : faut-il acheter, après le plongeon ?
Bourse : la Russie dicte la conduite des marchés, pas les banques centrales ni la macroéconomie
Avec Geev, ils ont popularisé le don d'objets entre particuliers
Doctibike, la start-up qui restaure la batterie des vélos et trottinettes
CAC 40, Nasdaq… faut-il craindre une rechute de la Bourse ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles