Publicité
La bourse ferme dans 3 h 8 min
  • CAC 40

    7 637,87
    +103,35 (+1,37 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 901,04
    +73,80 (+1,53 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,47 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0891
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    2 396,70
    -2,40 (-0,10 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 039,24
    +555,91 (+0,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 389,10
    -16,24 (-1,15 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,62
    -0,51 (-0,64 %)
     
  • DAX

    18 434,20
    +262,27 (+1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 223,86
    +68,14 (+0,84 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,26 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    39 599,00
    -464,79 (-1,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 635,88
    +218,20 (+1,25 %)
     
  • GBP/USD

    1,2930
    +0,0020 (+0,15 %)
     

Le coût faramineux des moustiques sur l'économie française

Wikimedia Commons

De toutes petites bestioles qui nous coûtent une fortune. Selon une étude réalisée par une équipe de l’Institut de recherche pour le développement (IRD), dont les conclusions ont été présentées jeudi 13 juin et dont le journal Midi Libre se fait l’écho, les moustiques généreraient 88 milliards d’euros de coûts rapportés dans le monde entre 1975 et 2020. En France, la note s’élève à 549 millions d’euros, dont 33 millions en métropole. Pour obtenir ces chiffres, des chercheurs de l’IRD, du CNRS et du MNHN ont analysé des données collectées dans 166 pays durant 45 ans.

«Les coûts liés aux pertes et dommages induits par ces moustiques et les maladies qu’ils transmettent ont littéralement explosé depuis le début des années 2000», constate l’IRD, qui souligne également une sous-estimation des chiffres. Les scientifiques se sont particulièrement intéressés à l’impact économique de deux espèces de moustiques : Aedes aegypti, vecteur principal de la dengue et de la fièvre jaune, et Aedes albopictus (plus connu sous le nom de moustique-tigre), qui, lui, peut transmettre également la dengue, mais aussi le chikungunya ou le virus Zika.

En 2023, en France, 158 cas de dengue ont été repérés pour 37 foyers, 31 cas de chikungunya pour 3 foyers et 3 cas de Zika pour un seul foyer, rappellent nos confrères. Ces maladies provoquent des symptômes plus ou moins graves et peuvent parfois laisser des séquelles plus ou moins longues. En vingt ans, l’impact économique de ces deux espèces invasives a été (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Jordan Bardella, le «produit marketing» de Marine Le Pen : qui est vraiment le président du RN ?
Déserts médicaux : le Nouveau Front populaire obligera-t-il les médecins à s’y installer ?
Le programme du Front populaire, un risque de crise grecque pour la France, alertent les PME
Fonction publique : Guerini n’abandonne pas la réforme explosive des rémunérations et des carrières
«Le programme économique du Front populaire n'est pas du tout adapté» (S. Bersinger, Asterès)