Marchés français ouverture 26 min
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • Nikkei 225

    29 100,38
    -584,99 (-1,97 %)
     
  • EUR/USD

    1,2055
    +0,0015 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    29 140,83
    +34,68 (+0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    45 327,67
    -2 053,85 (-4,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 231,25
    -67,71 (-5,21 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     

La Cnil ouvre une enquête en France sur le réseau social Clubhouse

·1 min de lecture

Et si la nouvelle coqueluche des réseaux sociaux posait plus de problèmes qu'il n'y paraît ? Le gendarme français des données personnelles (Cnil) a ouvert une enquête sur la manière dont Clubhouse utilise les informations privées de ses usagers. "L'enquête doit permettre de confirmer" si la législation européenne sur la protection des données (RGPD) est bien applicable à la société, et si celle-ci la respecte, a précisé mercredi 17 mars dans un communiqué la Cnil, en expliquant qu'en cas de non respect, elle pourrait "le cas échéant, faire usage de ses propres pouvoirs répressifs".

Clubhouse, une application américaine, est un réseau social audio qui permet à ses utilisateurs de se regrouper dans un salon virtuel pour avoir une conversation. Très récente — elle a été lancée confidentiellement en mars dans la Silicon Valley —, elle a vu son utilisation dopée par les mesures de confinement adoptées dans le monde entier suite à la crise sanitaire. En France, elle a été utilisée notamment par le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebarri ou la sénatrice Nathalie Goulet pour communiquer directement avec le public.

À lire aussi — Sur Clubhouse, les conversations audio ne sont pas sécurisées et peuvent être enregistrées

Mais l'application a fait l'objet de questions sur son utilisation des données privées de ses utilisateurs, ou sur sa sécurité technique. En France, "une pétition rassemblant à ce jour plus de 10 000 signatures circule actuellement pour alerter la Cnil sur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

SpaceX et la Nasa ont signé un accord de coopération pour éviter les collisions spatiales
YouTube veut concurrencer TikTok avec le lancement de 'Shorts' aux États-Unis
Un télescope révèle les premières images de la 'toile cosmique' dans l'Univers
SpaceX et la NASA veulent intercepter des objets interstellaires
Écoutez les sons enregistrés sur Mars par le rover Perseverance de la Nasa