Marchés français ouverture 37 min
  • Dow Jones

    29 823,92
    +185,32 (+0,63 %)
     
  • Nasdaq

    12 355,11
    +156,41 (+1,28 %)
     
  • Nikkei 225

    26 800,98
    +13,44 (+0,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,2079
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    26 560,76
    -6,92 (-0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    15 661,55
    +190,06 (+1,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    371,08
    -8,78 (-2,31 %)
     
  • S&P 500

    3 662,45
    +40,82 (+1,13 %)
     

Clubs de sport amateur : "il y a un vrai danger, il faut agir très vite", alerte Jean-Pierre Siutat, président de la Fédération française de basket

franceinfo
·1 min de lecture

"Nous avons le cœur lourd", écrivent mardi 27 octobre une dizaine de fédérations sportives ainsi que le Comité national olympique dans une lettre ouverte adressée au président de la République. Beaucoup de "clubs amateurs souffrent tous les jours et se demandent comment ils vont pouvoir faire les matchs, voire comment ils vont pouvoir passer cette saison", témoigne sur franceinfo Jean-Pierre Siutat, président de la Fédération française de basket.

Il veut avant tout alerter sur la situation des clubs amateurs : "C'est la face cachée de l'iceberg, ils souffrent parce qu'il n'y a aucune activité possible. On a absolument besoin de soutien et d'une écoute avec de vraies réponses". En raison de la crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19, de nombreux matchs sont reportés ou annulés, les championnats sont remis en question, et la survie des clubs amateurs est en jeu : "Il y a un vrai danger, il faut réagir très, très vite", alerte Jean-Pierre Siutat.

Il faut un plan de sauvegarde

Pour le président de la FFB, "il y a un vrai plan de sauvegarde à mettre en place" pour compenser les manques à gagner autour des championnats, des matchs à huit clos ou annulés. "Le sport professionnel a été traité, je pense qu'il y a eu des réponses, même si ce n'est jamais suffisant", estime-t-il. "Mais là, il faut qu'on se mette autour de la table avec les présidents de fédérations pour parler du sport amateur. Grâce aux (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi