Marchés français ouverture 6 h 18 min

Si, les clubs de foot vont bien payer moins de charges grâce à la réforme des retraites

C’est un effet pour le moins inattendu : une étude de l’Institut de la protection sociale (IPS), think tank libéral, montre que les clubs de football pourraient figurer parmi les grands gagnants de la réforme des retraites. La raison ? La baisse des cotisations pour les actifs gagnant entre 3 et 8 plafonds de la Sécurité sociale (soit entre 120.000 et 320.000 euros par an). Or il s’agit de salaires généralement perçus par les footballeurs jouant en France. D’après l’IPS, la moyenne du salaire mensuel brut d’un footballeur de Ligue 1 est de 73.000 euros par mois.

Comment l’IPS arrive à une telle conclusion ? Pour le comprendre, il est d’abord nécessaire de comparer les règles actuelles du régime et ce que prévoit le régime universel. Aujourd’hui, le total des cotisations (patronales et salariales) s’élève à 27,77% pour les revenus en-dessous d’un plafond de la Sécurité sociale (soit 3.428 euros par mois en 2020). Il est de 26,94% entre un et 8 plafonds (27.424 euros par mois). Au-delà de ces revenus, le taux descend à 2,30 % et il s’agit simplement d’une cotisation dite de solidarité car elle ne génère pas de droits pour la retraite. Dans le régime universel, il est prévu une cotisation de 28,12 % jusqu’à 3 plafonds de la Sécurité sociale (soit 10.284 euros par mois) et ensuite seulement une cotisation de 2,81% de solidarité au-delà de ce niveau de revenu. Résultat, le niveau de cotisation baisse pour les revenus perçus entre 3 et 8 plafonds de la Sécurité sociale pour réaugmenter légèrement au-dessus de ces ressources.

>> Notre service - Testez notre comparateur d’Assurances vie

Ce changement pourrait avoir des répercussions sur les finances de nos clubs de football. Prenons l’exemple de Morgan Sanson, joueur de l’Olympique de Marseille, qui gagnerait 2,4 millions d’euros par an. La réforme des retraites lui permettrait de payer 38.098 euros de cotisations en moins par an. Or, comme souvent les clubs prennent en charge ces cotisations vieillesse, cette économie pourrait

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Envie d’une résidence secondaire ? Découvrez les régions les moins chères pour acheter
Ces médicaments qui baissent leurs tarifs, où habitent les riches propriétaires immobiliers ? Le flash éco du jour
Toyota se lance dans les taxis volants à son tour
Le logo de l'Olympique lyonnais détourné par le Rassemblement national ?
Chez quel constructeur l’entretien auto coûte le moins cher ?