Club Med : la rémunération variable des dirigeants est en baisse

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
CU.PA18,600,05

Lors de sa réunion du 6 décembre 2012, le Conseil d'Administration de Club Med (Paris: FR0000121568 - actualité) a, après examen du niveau d'atteinte des objectifs individuels 2012 de son Président Directeur Général, Henri Giscard d'Estaing, décidé d'attribuer une part individuelle de 115%. Compte tenu d'une performance Groupe à 55%, elle a fixé le montant de sa rémunération variable au titre de l'exercice 2012 à 496,3 kE (599,29 kE au titre de l'exercice 2011).

Concernant le Directeur Général Délégué, Michel Wolfovski, compte tenu du niveau de réalisation des objectifs individuels, le Conseil a décidé de fixer le pourcentage d'atteinte de la part individuelle à 120% compte tenu de la performance Groupe à 55%. Il a fixé le montant de sa rémunération variable à 208,08 kE au titre de l'exercice 2012 (253,28 kE au titre de l'exercice 2011).

Le Conseil d'Administration a pris acte du non versement, pour la période 2010-2012, de la rémunération long terme qui avait été mise en place par le Conseil d'Administration du 10 juin 2010 ; l'un des quatre critères n'a pas été atteint. Le Conseil d'Administration a renouvelé cette rémunération long terme au profit des mandataires pour les associer à la performance de l'entreprise dans le cadre de la réalisation des objectifs stratégiques ainsi qu'à la performance du cours de Bourse. Si le niveau minimum d'atteinte du critère boursier est atteint, le montant de la rémunération long terme qui serait versée aux mandataires sociaux pourrait ainsi varier entre 0,27 fois et 1,5 fois leur rémunération annuelle de base.