Marchés français ouverture 1 h 21 min
  • Dow Jones

    33 597,92
    +1,58 (+0,00 %)
     
  • Nasdaq

    10 958,55
    -56,34 (-0,51 %)
     
  • Nikkei 225

    27 574,43
    -111,97 (-0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0517
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    19 382,84
    +568,02 (+3,02 %)
     
  • BTC-EUR

    15 994,17
    -282,70 (-1,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    394,45
    -7,58 (-1,89 %)
     
  • S&P 500

    3 933,92
    -7,34 (-0,19 %)
     

Cloud souverain : enfin une solution française robuste et garantie sans Américains

SP

L'arrivée surprise d'un nouvel acteur du cloud, cofondé par Decaposte, Dassault Systèmes, Bouygues Telecom et la Banque des Territoires, bouscule le marché du cloud de confiance. Numspot, cette nouvelle société, cible la santé, la finance et les services publics. Elle pourrait faire du tort aux deux alliances franco-américaines, S3ns (Google et Thales) et Blue (Microsoft, Orange et Capgemini). Le grand test clé sera l'appel d'offres pour l'hébergement des données du Health Data Hub.

Enfin un cloud souverain qui tient la route? Entre la difficile émergence des spécialistes français du cloud, technologiquement encore loin derrière les trois poids lourds américains, et les offres américaines sous licence tricolore, il n’y avait pas vraiment de place pour une proposition à la fois made in France, ultra sécurisée, aux meilleurs standards du marché et solidement financée. Ce trou dans la raquette devrait être comblé par une nouvelle société, Numspot, née de l’alliance de quatre acteurs puissants et complémentaires. Mercredi 26 octobre, la Banque des Territoires, filiale de la Caisse des Dépôts, Docaposte, l’ESN du groupe La Poste, l’industriel Dassault Systèmes et l’opérateur Bouygues Telecom ont annoncé la création de ce nouvel acteur du cloud, qui vise spécifiquement les secteurs règlementés ou stratégiques: la finance, la santé, le secteur public. Maniant des données sensibles, les services de l’Etat et les collectivités territoriales sont régulièrement piratés, comme l’affaire récente de l’hôpital de Corbeil-Essonnes l’a encore illustré.

Lire aussiLa vérité sur… le rêve d'un Cloud français

Les quatre cofondateurs de la nouvelle société forment un attelage complémentaire. Dans le rôle du chef de file, Docaposte, filiale en plein essor du groupe La Poste, fournira sa maîtrise de plusieurs briques logicielles essentielles à la construction d’un numérique "de confiance": l’identité numérique, le coffre-fort électronique, l’archivage de données, la signature électronique. Docaposte apportera également son carnet d’adresses et son entregent avec les collectivités et les pouvoirs publics. "Nous sommes intransigeants sur l’aspect souveraineté car c’est ce qui fait notre colonne vertébrale", ajoute Olivier Vallet, son PDG. Le calendrier politique est porteur: l'Etat a réaffirmé en septembre son ambition de participer à la construction d'une autonomie numérique en Europe.

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi