Marchés français ouverture 7 h 54 min
  • Dow Jones

    33 980,32
    -171,68 (-0,50 %)
     
  • Nasdaq

    12 938,12
    -164,38 (-1,25 %)
     
  • Nikkei 225

    29 222,77
    +353,87 (+1,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0181
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    19 922,45
    +91,95 (+0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    22 957,84
    -669,27 (-2,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    557,23
    -15,58 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 274,04
    -31,16 (-0,72 %)
     

Clip de campagne d'Eric Zemmour : les médias s'opposent à l’utilisation de leurs images

·1 min de lecture
© Capture YouTube

Le journal Le Parisien, le site d'information Le HuffPost, l'émission Quotidien, les chaînes France 24 et Public Sénat, les groupes audiovisuels publics Radio France et France Télévisions, mais aussi l'Institut national de l'audiovisuel (INA). Nombreux sont les médias français dont les images ont été utilisées dans la vidéo postée mardi sur YouTube par le polémiste Eric Zemmour pour officialiser sa candidature à l'élection présidentielle de 2022. Des médias qui sont nombreux à affirmer qu'aucune autorisation n'avait été demandée et qu'aucun droit n'a été payé. Or, en France, la loi l'exige pour pouvoir utiliser les images.

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Des stratégies juridiques diverses

Le clip de lancement de campagne, qui alterne des plans où Eric Zemmour lit un discours avec une multitude d'extraits de films, d'archives et de certaines émissions, a très rapidement suscité l'émotion des cinémas Gaumont. Côté médias, le journaliste Clément Lanot, dont certaines des vidéos tournées en manifestation ont été reprises, se réserve le droit de poursuivre le candidat à la présidentielle.

Et les menaces de poursuites juridiques se sont succédées dans la journée de mardi. Le Parisien, Le HuffPost, France 24 et Public Sénat ont regretté que leurs logos soient utilisés à des fins politiques. Le Parisien a d'ailleurs lancé une réclamation auprès de YouTube pour rendre inaccessible le contenu qui lui a...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles