La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 475,38
    -25,30 (-0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 544,94
    -62,68 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0592
    +0,0034 (+0,32 %)
     
  • HANG SENG

    22 229,52
    +510,46 (+2,35 %)
     
  • BTC-EUR

    19 614,07
    -538,56 (-2,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    452,44
    -9,36 (-2,03 %)
     
  • S&P 500

    3 905,00
    -6,74 (-0,17 %)
     

Comment les climatiseurs aggravent la canicule

Alexander Shcherbak/TASS/Sipa US/SIPA

En pleine canicule, les climatiseurs soulagent à court terme, mais consomment de l'énergie et réchauffent la planète. Dans les villes, les températures augmentent de 1 à 2 degrés en raison de ces appareils.

Les climatiseurs sont une véritable bombe à retardement. Alors que la , avec des pics de températures attendus ce vendredi et samedi 17 et 18 juin, l. En 2020, les climatiseurs se sont vendus 800.000 fois en France, soit deux fois plus que les années précédentes . Près d’un quart des ménages français sont équipés d’une climatisation. Des achats qui aggravent, de fait, le réchauffement climatique. "C’est un cercle vicieux, plus on en consomme, plus on aura de ", avertit Cécile de Munck, climatologue urbaine à Météo France et chercheure au Centre national de recherches météorologiques (CNRM).

A court terme, déjà, les climatiseurs augmentent la température des villes "En rafraîchissant localement, les climatiseurs rejettent de la chaleur du dedans à l’extérieur et aggravent le problème. Une couche se crée au-dessus de la ville", explique Cécile de Munck. à l’échelle de Paris ont montré que d’ici à 2030, la puissance des rejets de climatisation devrait doubler, et ainsi réchauffer de 2 degrés la capitale.

Ce phénomène existe toute l’année, puisqu’on a toujours recours à la climatisation. Mais il s’aggrave en période de canicule. Pendant les périodes de forte chaleur, les températures baissent peu la nuit. Or les chercheurs du CNRM ont prouvé que l’effet des climatiseurs est plus important la nuit que le jour. "Le polluant n’a pas la même dilution dans les couches basses de l’atmosphère la journée que la nuit, assure Cécile de Munck. En journée, la couche mesure entre 1.500 et 2.000 mètres contre 300 à 500 mètres la nuit. Elle est plus fine la nuit, ce qui fait que le polluant a plus d’impact”.

Et sans l’once d’une brise pour évacuer les réseaux de chaleur, la hausse des températures perdure. "La canicule, c’est comme une cocotte-minute qu’on met tous les jours sous pression”, illustre la climatologue. Les conséquences sont plus marquées en ville, où la concentration de climatiseurs est plus forte. Se forment des un phénomène qui désigne la différence de température[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles