Marchés français ouverture 6 h 44 min
  • Dow Jones

    34 196,82
    +322,58 (+0,95 %)
     
  • Nasdaq

    14 369,71
    +97,98 (+0,69 %)
     
  • Nikkei 225

    28 875,23
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,1932
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 882,46
    +65,39 (+0,23 %)
     
  • BTC-EUR

    29 199,33
    +662,42 (+2,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    840,11
    +53,50 (+6,80 %)
     
  • S&P 500

    4 266,49
    +24,65 (+0,58 %)
     

Climat : quiproquo sur le référendum pour la modification de la Constitution

·1 min de lecture

C’était l’une des annonces faites par Emmanuel Macron devant les membres de la Convention citoyenne pour le climat. Le président de la République avait assuré qu’un référendum serait organisé pour demander aux Français s’ils souhaitaient modifier le premier article de la Constitution, pour y inscrire la protection du climat parmi les piliers républicains. Selon le Journal du dimanche, le chef de l’Etat aurait finalement abandonné cette idée. “Les conditions du référendum ne sont pas réunies”, concède le député LREM Pieyre-Alexandre Anglade au journal.

“Malgré nos nombreuses tentatives de faire prendre conscience aux sénateurs de l’urgence environnementale, ils s’opposent frontalement à la proposition citoyenne et donc à la consultation des Français à ce sujet”, regrette-t-il, pointant du doigt le Sénat, majoritairement à droite. Dans une déclaration transmise à l’Agence France-Presse, l’Elysée a toutefois démenti un quelconque abandon de ce projet. "La modification de l’article 1er de la Constitution pour y inscrire la garantie de la préservation de l’environnement et de la biodiversité n’est en rien enterrée. La bataille n’est pas finie : comme elle l’est depuis le début du quinquennat, la cause écologique demeure l’une des priorités du président de la République", assure l'Elysée.

>> A lire aussi - La Convention citoyenne pour le climat note sévèrement le gouvernement

Pour cela, il faudrait toutefois que l’Assemblée nationale et le Sénat donnent leur accord sur un texte identique. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le nouveau coup de pouce du gouvernement à 25.000 étudiants
Royaume-Uni : virer pour réembaucher moins cher, la méthode décriée des entreprises
Covid-19 : un homme accusé d'avoir dépensé des millions de dollars d'aides en voitures de sport
Le trajet galère des passagers d'un ferry entre la Corse et Nice
45.000 personnes s’inscrivent à une loterie … pour tuer un bison

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles