Marchés français ouverture 8 h 4 min
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 018,33
    -272,68 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,1919
    -0,0082 (-0,68 %)
     
  • HANG SENG

    28 558,59
    +121,75 (+0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    31 713,09
    -890,52 (-2,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    938,66
    -31,22 (-3,22 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

Climat: une ONG accuse le transport aérien européen de double langage

·2 min de lecture

Climat et greenwashing: l'ONG InfluenceMap accuse les compagnies aériennes de jouer un double jeu.

Paris (AFP) - Engagements publics en faveur de la neutralité carbone d'un côté, mais des plaidoyers auprès des institutions pour des contraintes moins strictes de l'autre: une ONG accuse jeudi les acteurs européens du transport aérien de double langage, à l'approche d'échéances réglementaires.

Ryanair, Air France-KLM, Lufthansa, la maison mère de British Airways et Iberia (IAG), mais aussi les associations Iata, Airlines for Europe, et le constructeur Airbus: la plupart des grands noms du secteur sont cités dans un rapport de cette ONG, InfluenceMap.

Celle-ci, qui dit s'appuyer sur des dizaines de documents inédits, décrit "des campagnes de lobbying systématiques" contre un durcissement des règles européennes sur les émissions, dans le contexte de la crise historique que traverse le secteur.

"Les plus importantes compagnies aériennes d'Europe, qui ont reçu au total 30 milliards d'euros de soutien des contribuables pendant l'épidémie de Covid-19, figurent parmi les adversaires les plus significatifs d'une politique climatique ambitieuse" de l'UE, affirme InfluenceMap.

La profession de foi de l'ONG est de chercher à évaluer "comment les entreprises influencent les politiques publiques destinées à lutter contre le changement climatique".

Les compagnies aériennes profiteraient de la pandémie

Les entreprises du secteur aérien européen, selon elle, "prennent prétexte de la pandémie pour saper les engagements climatiques", en plaidant contre de nouvelles taxes, dont une sur le kérosène jusqu'ici non taxé.

Les compagnies aériennes tenteraient de saper les réglementations en faveur de la protection du climat

InfluenceMap assure aussi que "KLM et Lufthansa, en privé, argumentent auprès de responsables de la Commission européenne contre une réglementation contraignante sur une part de carburant d'aviation durable (SAF, de source non-fossile, NDLR), quelques mois seulement après avoir publiquement déclaré leur soutien à une telle mesure".

Enfin, selon l'ONG, le secteur "mène[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles