Marchés français ouverture 4 h 13 min
  • Dow Jones

    33 815,90
    -321,41 (-0,94 %)
     
  • Nasdaq

    13 818,41
    -131,81 (-0,94 %)
     
  • Nikkei 225

    28 983,91
    -204,26 (-0,70 %)
     
  • EUR/USD

    1,2025
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 993,17
    +237,83 (+0,83 %)
     
  • BTC-EUR

    41 248,05
    -4 311,75 (-9,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 116,84
    -126,21 (-10,15 %)
     
  • S&P 500

    4 134,98
    -38,44 (-0,92 %)
     

Climat: France et USA veulent des règles communes sur la finance verte

·2 min de lecture

L'Union européenne et les Etats-Unis se sont entendus pour travailler à établir des normes communes pour déterminer ce qu'est un investissement réellement vert, a déclaré mercredi le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, à l'issue d'un entretien avec l'envoyé spécial des Etats-Unis pour le climat, John Kerry.

par Leigh Thomas

PARIS (Reuters) - L'Union européenne et les Etats-Unis se sont entendus pour travailler à établir des normes communes pour déterminer ce qu'est un investissement réellement vert, a déclaré mercredi le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, à l'issue d'un entretien avec l'envoyé spécial des Etats-Unis pour le climat, John Kerry.

"Nous ne pouvons continuer dans la voie d'un développement économique qui se ferait au détriment de la planète", a souligné Bruno Le Maire, alors que les Etats-Unis et l'Union européenne s'apprêtent à mettre en oeuvre de gigantesques plans de relance pour surmonter les effets de la pandémie de coronavirus.

"Nous ne voulons ni décroissance, ni croissance pour la croissance, nous voulons une croissance durable. Nous voulons faire de la décennie qui vient la décennie du climat", a dit le ministre français au côté de John Kerry, en tournée en Europe pour préparer le sommet international pour le climat que le président Joe Biden prévoit d'organiser le 22 avril.

La Maison blanche entend afficher des objectifs ambitieux en matière de lutte contre le changement climatique en vue de la prochaine Conférence des Nations unies pour le climat (COP26), en novembre à Glasgow, qui marquera le grand retour des Etats-Unis dans l'Accord de Paris après la décision prise en 2018 par Donald Trump de les en retirer.

"Nous devons commencer dans la décennie qui vient à réduire significativement nos émissions. Nous avons toutes les capacités pour réussir ce défi (mais) nous devons prendre des décisions maintenant", a martelé John Kerry.

L'ancien secrétaire d'Etat du président Barack Obama, qui avait paraphé à ce titre l'Accord de Paris, avait déjà promis une "décennie d'action" lors de ses escales à Londres lundi et à Bruxelles mardi.

A Paris, où il devait aussi s'entretenir avec la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, et avec Emmanuel Macron, John Kerry a estimé que les Etats-Unis et l'Europe avaient devant eux "la plus gr[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi