La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 649,03
    +45,95 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1636
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 795,90
    +14,00 (+0,79 %)
     
  • BTC-EUR

    52 656,49
    -2 280,64 (-4,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 456,05
    -46,99 (-3,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,74 (+0,90 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,42 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,94
    -124,76 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 541,96
    -7,82 (-0,17 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,40 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3752
    -0,0044 (-0,32 %)
     

Climat: Chine ou Etats-Unis, qui pollue le plus?

·2 min de lecture

INFOGRAPHIE - Pékin et Washington font assaut de "greenwashing" avant le sommet international sur le climat de Glasgow, la COP26. Car la réalité est beaucoup moins reluisante.

Les deux plus importants émetteurs de CO2 rivalisent d'initiatives , la conférence internationale sur les changements climatiques qui se tiendra à Glasgow du 1er au 12 novembre. La Chine et les Etats-Unis soignent leur image et passent à l'acte.

Annonces d'engagements

retransmis depuis Pékin, le président Xi Jinping a annoncé que son pays ne participerait plus à des financements internationaux de centrales à charbon. Et ce alors qu'aujourd'hui 70% de ces installations sont construites avec de l'argent chinois. Dans le cadre de son projet de plan d'infrastructures à 1.200 milliards de dollars, son homologue Joe Biden déroule lui aussi ses initiatives vertes: bus scolaires électriques, réseau de bornes de recharge, mise à niveau des transports ferroviaires, équipements d'énergies renouvelables.

Ces annonces comportent bien sûr une bonne dose d'hypocrisie. a rouvert depuis cet été, des dizaines de mines de charbon, notamment en Mongolie Intérieure, et a repris ses importations depuis l'Australie, un pays qui s'est soigneusement tenu à l'écart du processus de la COP26. Côté américain, pour faire adopter son plan, et les parlementaires, , sont divisés sur ces questions.

Constat alarmant

En attendant, le rythme des émissions de CO2 dans l'atmosphère continue de croître de façon inquiétante. sont sur ce point formels. Sur fond de mobilisation des opinions, les rappels à l'ordre se succèdent. Dernier en date, celui de l’ONU, le 17 septembre, selon lequel les engagements des gouvernants sont insuffisants. "Un chemin catastrophique", . Pour tenir les objectifs visant à limiter le réchauffement climatique, il faudrait réduire les émissions du principal gaz à effet de serre de 40 % d'ici à 2030. Cela ne sera bien sûr pas le cas. En revanche, la température moyenne aura bien augmenté de 1,5°C à cette date.

Le match Chine-Etats-Unis

A elle seule, la Chine émet 27% des émissions de dioxyde de carbone, loin devant les Etats-Unis (11%), plus vertueux avec une courbe qui s’apla[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles