Publicité
La bourse ferme dans 2 h 10 min
  • CAC 40

    7 795,23
    +0,01 (+0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 768,13
    +7,85 (+0,16 %)
     
  • Dow Jones

    38 563,80
    -64,19 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0817
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    2 040,30
    +0,50 (+0,02 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 159,23
    -1 108,25 (-2,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,71
    -0,33 (-0,43 %)
     
  • DAX

    17 095,85
    +27,42 (+0,16 %)
     
  • FTSE 100

    7 646,96
    -72,25 (-0,94 %)
     
  • Nasdaq

    15 630,78
    -144,87 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 975,51
    -30,06 (-0,60 %)
     
  • Nikkei 225

    38 262,16
    -101,45 (-0,26 %)
     
  • HANG SENG

    16 503,10
    +255,59 (+1,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,2633
    +0,0008 (+0,06 %)
     

Climat : allons-nous dépasser les 1,5 degré de réchauffement climatique dès 2030 ?

Pixabay

C’est un peu comme si nous étions dans une voiture et que nous foncions droit dans un mur. La bonne nouvelle, c’est que nous avons ralenti la vitesse. La mauvaise, c’est que nous continuons à avancer au lieu de freiner. Voici comment Philippe Ciais, directeur de recherche au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement, décrit de façon très imagée notre action face au réchauffement climatique.

Elle apparaît largement insuffisante pour espérer rester dans une trajectoire de seulement 1,5 degré supplémentaire d’ici la fin du siècle, comme le préconisait l’accord de Paris. Il semble désormais inévitable de dépasser cet objectif, à la lecture de la dernière étude du groupe Global Carbon Project, signée par 95 organisations et 121 scientifiques, dont Philippe Ciais. Plus précisément, les chercheurs ont établi que nous avions 50% de chances de dépasser les 1,5 degré de manière constante dans seulement sept ans, vu le niveau actuel déjà atteint.

Le Global Carbon Project vise à quantifier finement les émissions de dioxyde de carbone, principales responsables du réchauffement climatique. D’après les projections pour l’année 2023, les émissions mondiales de CO2 devraient s’élever à 36,8 milliards de tonnes de dioxyde de carbone*, soit une augmentation de 1,1% par rapport à 2022. La situation est toutefois contrastée. La dynamique est à la baisse en Europe (-7,4%) et aux Etats-Unis (-3,0%). Mais elle est sur une pente ascendante en Chine (4,0%) et en Inde (8,2%). Le plus inquiétant, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les Français travaillent moins que leurs voisins italiens, espagnols ou allemands
Discriminations : depuis 2010, la CAF noterait des millions de foyers d’allocataires pour orienter ses contrôles
Bonne nouvelle pour les emprunteurs immobiliers, restrictions sur certaines prescriptions d'arrêt maladie… Le Flash éco du jour
EuroMillions : une cagnotte historique de 240 millions d’euros à remporter ce vendredi 8 décembre
Covid-19 : les bons réflexes à adopter pour éviter les risques à Noël