La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 304,34
    +115,29 (+0,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Clearview prend encore une amende pour avoir aspiré toutes les photos des internautes

Photos photographie visages
Photos photographie visages

La société Clearview AI, très décriée pour ses activités en matière de reconnaissance faciale, vient de recevoir une nouvelle amende, cette fois au Royaume-Uni. Il lui est reproché d’avoir aspiré les photos des internautes sans leur autorisation.

C’est un verdict que l’on pourrait bientôt retrouver en France. Le 23 mai 2022, l’Information Commissioner’s Office (ICO), l’équivalent britannique de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), a annoncé avoir infligé une amende de 7,5 millions de livres sterling (8,85 millions d’euros) à la société américaine Clearview AI.

Clearview doit supprimer les photos des Britanniques

Clearview AI est une entreprise dont les activités connaissent depuis 2020 une attention médiatique importante, depuis qu’il a été constaté qu’elle aspirait toutes les photographies qu’elle pouvait trouver sur le net pour entraîner ses algorithmes de reconnaissance faciale. Sa base de données contiendrait déjà plus de 10 milliards de photos, avec un objectif de 100 milliards en 2023.

Outre l’amende à proprement parler, l’ICO a également exigé de Clearview AI qu’elle supprime toutes les données appartenant à des résidents britanniques. Une demande qui pourrait être très difficile à satisfaire, pour ne pas dire impossible, car la collecte en masse se fait de manière sauvage, sans demander l’autorisation et sans s’embarrasser de la nationalité des personnes.

La décision de l’ICO survient quelques jours après un accord conclu entre Clearview et l’ACLU, une puissante association américaine œuvrant dans le champ des libertés civiles.

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles