La bourse ferme dans 6 h 6 min
  • CAC 40

    6 743,85
    +5,30 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 980,26
    +15,54 (+0,39 %)
     
  • Dow Jones

    34 589,77
    +737,24 (+2,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0444
    +0,0036 (+0,34 %)
     
  • Gold future

    1 792,60
    +32,70 (+1,86 %)
     
  • BTC-EUR

    16 378,55
    +88,91 (+0,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    405,26
    +4,56 (+1,14 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,54
    -0,01 (-0,01 %)
     
  • DAX

    14 454,88
    +57,84 (+0,40 %)
     
  • FTSE 100

    7 578,70
    +5,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    11 468,00
    +484,22 (+4,41 %)
     
  • S&P 500

    4 080,11
    +122,48 (+3,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 226,08
    +257,09 (+0,92 %)
     
  • HANG SENG

    18 736,44
    +139,21 (+0,75 %)
     
  • GBP/USD

    1,2138
    +0,0076 (+0,63 %)
     

Le classement de l’INSP (ex-ENA) va être supprimé : les hauts fonctionnaires devront désormais candidater

POOL/AFP - Ludovic MARIN

EXCLUSIF - Symbole de l’élitisme républicain, le fameux classement de sortie de l’école des plus hauts fonctionnaires de l’Etat, ex-ENA, va être abrogé par un décret. Emmanuel Macron met ainsi un terme à un feuilleton politico-administratif qui remonte à 2008.

Dans le monde feutré des grands commis de l’Etat, c’est une véritable révolution. Le classement de sortie de la prestigieuse Ecole nationale d’administration (ENA), rebaptisée Institut national du service public (INSP) depuis janvier 2022, va être supprimé. C’est ce qui ressort d’un projet de décret qui doit être présenté au Conseil supérieur de la fonction publique d’Etat le 17 novembre et que Challenges a pu consulter.

Cette instance, qui rassemble des représentants des ministères et des organisations syndicales sous la présidence du ministre de la Fonction publique, va en effet se pencher sur un décret de la Première ministre "relatif aux voies d’accès et aux formations de l’Institut national du service public", qui abrogera le décret du 9 novembre 2015.

Outre diverses mesures touchant au concours d’entrée, le texte fixe les nouvelles règles d’affectation de la centaine de hauts fonctionnaires fraîchement émoulus chaque année de l'INSP. "Le classement de sortie est supprimé au profit d’une procédure d’affectation visant à assurer un appariement profil/poste, indique le rapport qui accompagne le projet de décret. Cette procédure permet de renforcer le lien entre, d’une part, l’appétence et les compétences détenues par les élèves et, d’autre part, les compétences attendues sur les postes qui seront proposés aux élèves par les employeurs. Elle tient ainsi compte des besoins des employeurs, des compétences détenues et attendues et des vœux des élèves." Le ministre de la Fonction publique, Stanislas Guérini, doit participer au conseil d'administration de l'INSP du 24 novembre pour détailler la réforme.

Dossiers de candidature anonymisés

Concrètement, à l’issue des deux ans de formation à l’INSP, chaque élève candidaterait à un minimum de quinze postes ouverts dans les administrations. Et les administrations seraient ensuite tenues de retenir au moins huit candidats pour des entretiens d’embauche à chaque poste proposé. Une commission, incluant la déléguée interminist[...]

Lire la suite sur challenges.fr