La bourse ferme dans 8 h 17 min
  • CAC 40

    6 385,51
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,26 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2154
    -0,0015 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    1 834,10
    +2,80 (+0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    48 365,24
    +74,88 (+0,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 565,64
    +129,86 (+9,04 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,43
    +0,53 (+0,82 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,95 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,44 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 518,34
    +160,52 (+0,55 %)
     
  • HANG SENG

    28 559,26
    -51,39 (-0,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,4056
    +0,0067 (+0,48 %)
     

La classe politique unanime pour condamner les tags anti-musulmans à Rennes

Hugues Garnier avec AFP
·2 min de lecture
Des agents municipaux recouvrent de peinture les tags anti-musulmans découverts sur les murs du centre culturel islamique de Rennes, dimanche 11 avril 2021 - Jean-François Monier - AFP
Des agents municipaux recouvrent de peinture les tags anti-musulmans découverts sur les murs du centre culturel islamique de Rennes, dimanche 11 avril 2021 - Jean-François Monier - AFP

Condamnation unanime. Plusieurs personnalités politiques ont condamné ce dimanche les tags anti-musulmans retrouvés sur les murs extérieurs du centre culturel islamique à Rennes, un bâtiment servant notamment de salle de prière à des fidèles.

"Ces actes n'ont pas leur place en France"

"Les nombreuses inscriptions anti-musulmanes sur les murs de la mosquée Avicennes de Rennes sont inacceptables. Toute ma solidarité avec les musulmans de notre pays", a réagi sur Twitter le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, qui devait ensuite se rendre sur place.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Ces actes n'ont pas leur place en France, ils n'ont pas leur place à Rennes. Tout mon soutien aux Rennais et particulièrement aux fidèles choqués par ces actes indignes", a twitté la maire PS de Rennes Nathalie Appéré.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Des tags que Jordan Bardella "condamne"

Invité ce dimanche midi de BFM Politique, le vice-président du Rassemblement national Jordan Bardella a également condamné les tags retrouvés sur la façade du bâtiment culturel.

"Bien sûr que je les condamne", a affirmé le député européen sur notre antenne tout en estimant qu'"on parle trop peu" des profanations des lieux de culte, "que ce soit évidemment des mosquées comme aujourd'hui mais aussi surtout - parce que ce sont les faits les plus nombreux - les églises dans le silence général".

Du "vandalisme sectaire" pour Richard Ferrand

Le député de La France Insoumise Alexis Corbière a lui estimé que ces faits étaient "le résultat d'une ambiance détestable produite par certains". "Faire le lit des haines ne produit que plus de haine", a dénoncé pour sa part la numéro deux d'EELV Sandra Regol.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La sénatrice LR Valérie Boyer a quant à elle parlé de "honte" aux responsables de ces actes tandis que le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand a dénoncé un "inacceptable vandalisme sectaire".

Une enquête flagrante a été confiée par le parquet de Rennes à la sûreté départementale sous la qualification de dégradations à raison de l’appartenance à une religion.

Article original publié sur BFMTV.com